L’histoire d’une saison est souvent faite de retrouvailles. Parfois même rapprochées, comme celles qui unissent Lillois et Nantais. Deux semaines après leur quart de finale de Coupe de la Ligue victorieux (2-0), les Dogues retrouvent des Canaris avec lesquels ils avaient déjà croisé le fer en septembre dernier (2-0). Mais cette fois, c’est dans un stade de la Beaujoire bouillant que jaunes et rouges se livrent leur ultime opposition de la saison. Un rendez-vous qui voit d’ailleurs le jeune Benjamin Pavard (18 ans) effectuer ses premiers pas chez les pros en raison des absences conjuguées de Basa (suspendu), Kjaer et Béria (blessés) en défense centrale.

Côté terrain, les premières banderilles sont plantées par Koubemba. Lancé en profondeur par Mavuba, l'attaquant lillois enlève trop sa frappe du gauche (5’), avant de voir sa tentative du bout du pied détournée en corner (12’). Dans la continuité d’une entame 100% nordiste, le numéro 35 du LOSC - servi par Lopes - trouve Delaplace, esseulé dans la surface et dos au but. Amorti de la poitrine + frappe tendue du droit = 0-1 pour les Dogues (14’) !

À bout portant, il y a Delaplace pour l'ouverture du score lilloise

La réplique nantaise claque dans l’air comme un puissant tir en bout de course de Bessat. Enyeama s’interpose avec autorité (27’). Blessés, les Canaris sortent du nid et viennent presser haut le bloc nordiste. Les hommes de René Girard laissent passer l’orage sans trembler. Après la pause, Audel prend sa chance des 30 mètres. Enyeama est encore là (51’). D’un but à l’autre, Traoré lui répond de la même façon (52’).

Et Vizcarrondo saute plus haut…

Tandis que Balmont (62’), puis Origi (70’) font leur entrée sur la pelouse, les locaux tentent le tout pour le tout dans l’optique de l’égalisation. Une mainmise illustrée par cette puissante tête en déséquilibre d’Audel, parfaitement claquée par Enyeama (76’). Un avertissement sans frais avant un nouveau centre venu du même côté au sortir d'un corner. Cette fois, la tête de Vizcarrondo file sous la barre transversale (1-1, 80’). Bammou est même tout près du 2-1, mais bute sur un retour de Pavard en position dernier défenseur (83’). La fin de partie a beau être tendue, aucune des deux équipes ne parvient à prendre le meilleur sur l’autre. Origi, par deux fois (89’, 90’), aurait toutefois mérité meilleur sort dans les tous derniers instants.

On en reste là. Les Dogues quittent la Beaujoire avec un point précieux en poche… De bon augure à trois jours d’un LOSC-PSG crucial en demi-finale de la Coupe de la Ligue ? Rendez-vous mardi au Stade Pierre Mauroy pour le savoir. Plus que jamais, #TousLOSCLe3Fevrier !

 


 

La feuille de match de la 23e journée de Ligue 1

FC Nantes-LOSC 1-1 (0-1)

Samedi 31 janvier 2015, 20h
Stade de la Beaujoire-Louis Fonteneau, 19 252 spectateurs, temps froid

Arbitre : M. Bien
Buts : Delaplace (14’) pour le LOSC ; Vizcarrondo (80’) pour le FC Nantes
Avertissements : Pavard (56’) pour le LOSC ; Veretout (57’) pour le FC Nantes

FC Nantes : Riou – Alhadhur, Vizcarrondo, Hansen, Veigneau (cap.) – Deaux, Gomis (Bedoya, 72’) – Audel, Veretout, Bessat (Nkoudou, 56’) – Bangoura (Bammou, 56’)
Entraîneur : Michel Der Zakarian

LOSC : Enyeama – Corchia, Pavard, Rozehnal, Sidibé – Mavuba (cap.) – Delaplace, Traoré – Lopes (Balmont, 62’) – Koubemba, Roux (Origi, 70’)
Entraîneur : René Girard