Un effectif étoffé. « Les venues d’Irek Jelen et de Joe Cole offrent encore plus de qualité à un groupe qui en possède déjà beaucoup. Quantitativement, leur arrivée va aussi nous permettre de gagner en profondeur d’effectif. Au moment d’enchainer les matchs tous les trois jours, cela va nous être précieux. Ces recrutements intelligents soulignent également la progression du club et sa volonté de grandir. »

Le défi stéphanois. « Nous avons suffisamment la tête sur les épaules pour nous rendre compte que le championnat demeure la priorité du club, son pain quotidien. Un très bon match à Geoffroy Guichard s’offre à nous samedi contre une équipe stéphanoise compétitive et dotée d’une remarquable armada offensive. Je garde de bons souvenirs de nos précédents rendez-vous à Saint-Etienne. Ils furent agréables à regarder et à jouer. On sait que le meilleur moyen de nous préparer et d’être performant pour la Champions League passe par une régularité en championnat. »

Un passé prestigieux. « Le LOSC possède déjà une belle histoire en Champions League. Il existe une volonté de perdurer au plus haut niveau dans cette compétition. Cette épreuve reste la plus prestigieuse de toutes lorsqu’on évolue en club. C’est le summum. Pour moi, ce sera une grande première, je ne me suis pas encore réellement projeté, je pense avant tout au championnat. »

Globalement satisfaisant. « Je tire un bon bilan de notre début de saison. En termes de points, notre mois d’août reste le plus prolifique de ces dernières saisons. Cela souligne que le groupe a appris de ses erreurs passées. Cette progression n’est pas une finalité, nous devons gagner en régularité mais aussi en rigueur défensive. Nous encaissons au moins un but par match. Cela fait partie des choses à travailler. »

Prochain rendez-vous pour les Dogues : AS Saint-Etienne-LOSC, samedi 10 septembre (coup d’envoi 19 heures) au Stade Geoffroy Guichard.