Le plus dur du travail lillois s’achève cette semaine à Saint-Jean-de-Luz. Il reste désormais à conclure ce stage estival de préparation à la saison 2011-2012 par le match amical contre les Girondins de Bordeaux, le premier d’une série qui sera ponctuée par le Trophée des Champions (le 27 juillet). Pour démarrer, Rudi Garcia aligne une formation fournie de deux recrues : Pedretti et Payet. Derrière, Rozehnal et Béria composent l’axe de la défense, tandis que Basa (légèrement touché) et Chedjou sont au repos. En face, Francis Gillot réalise ses grands débuts avec le club bordelais. C’est parti !

Hazard lance le show

Le temps de latence dans cette rencontre n’aura pas duré longtemps. Au bout d’une belle action collective dans laquelle Sow et Hazard s’illustrent, Payet enroule bien un ballon que Keita capte (2’). Mais le Belge ne tarde pas à faire parler la poudre : il loge un coup-franc direct splendide dans les filets girondins (0-1, 6’). Les Dogues entament parfaitement ce match, en dominant complètement le jeu durant un quart d’heure. Les Bordelais ne se procurent leur première occasion qu’au bout de vingt minutes par l’intermédiaire de Saivet, dont la frappe excentrée est détournée par Landreau (20’). Tremoulinas n’est pas plus heureux sur le même type d’action (25’). Les Lillois réagissent : Payet lance Sow dont la tentative de lob échoue à deux pas des cages (23’). Mais les Girondins reviennent dans la partie grâce au tir gagnant de Diabaté qui décroche un shoot rasant le poteau droit (1-1, 27’). Fort logiquement, les débats s’équilibrent, alors que les organismes clairement mis à contribution ces derniers jours commencent à souffrir. Le reste de la pause se résume donc à une succession de tentatives de construction du jeu des Lillois, sans parvenir à inquiéter outre mesure des Girondins qui quadrillent.

Deux équipes qui se tiennent

Comme d’habitude, le début de seconde période est marqué par un large turnover. On y découvre notamment Rodelin et Enyeama côté lillois. En face, les Girondins ne font pas dans la demi-mesure en changeant intégralement le onze. Plus frais physiquement, les Bordelais se procurent deux coup franc plein axe tirés par Wendel (58’) et Marange (60’), mais qui n’attrapent pas le cadre. Puis les minutes défilent et les deux formations se tiennent parfaitement en respect. Seul Modeste vient inquiéter Enyeama sur le flanc droit, le portier nigérian qui s’interpose à la perfection (74’). Les jeunes pousses nordistes font ensuite leur entrée en jeu, ramenant du jus dans les rangs lillois. Du coup, jusqu’au coup de sifflet final, les occasions se raréfient, même si la production reste d’un niveau plus que correcte de part et d’autre.

Les Dogues peuvent revenir dans le Nord avec ce match nul intéressant contre des Girondins en jambes. Prochain match amical du LOSC : mercredi 13 juillet à Linselles face à Reims.