161031Gervinho3.jpg

Une génération dorée loin d’être oubliée

« J’ai beaucoup de plaisir à revenir ici. Au LOSC, j’ai connu deux titres, mes deux premiers sur le plan collectif. Et ça, c’est inoubliable. En 2011, on avait tout dans notre équipe : des mecs comme Adil (Rami) qui ambiançaient le groupe, des talents immenses comme Eden (Hazard), un grand buteur comme Moussa (Sow), sans compter les cadres qu’étaient Rio (Mavuba) ou Flo (Balmont). Et ceux qui avaient moins de temps de jeu faisaient la différence quand ils entraient. Je pense notamment à Pierre-Alain (Frau) avec qui j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer ou à Ludo (Obraniak) qui nous a offert la Coupe de France. Je ne peux pas oublier tout ça. »

Quatre par quatre

« Le groupe, c’est vraiment ce qui faisait notre force à l’époque. Le coach savait faire passer le bon message quand il le fallait. Je me souviens par exemple de ma première saison ici, en 2009-2010. On avait très mal commencé le championnat, on pointait à la 17e place après quelques matchs. Et je me rappelle du discours de Rudi Garcia, ici dans ce même vestiaire du Domaine de Luchin (il regarde autour de lui avec émotion). Il s’est passé quelque chose et cette saison-là, on a terminé quatrièmes. »

161031Gervinho5.jpg 

Des lendemains meilleurs

« Je suis toujours la Ligue 1 et les résultats du LOSC. Le début de saison a été difficile, mais les joueurs doivent continuer de croire en eux. Le football est fait de moments plus difficiles que d’autres. Il faut garder confiance en soi pour remonter la pente. Le LOSC reste un grand club, il a toujours joué son rôle dans la première partie de tableau. Les joueurs doivent se mettre ça en tête. Je l’ai déjà vue jouer et je sais qu’il y a de bons éléments dans cette équipe. »
 

Le doc’ Le Gall ? Un précieux avis médical

« La raison de ma venue au Domaine de Luchin ? Je suis ici parce que j’ai des examens à passer avec le Doc’ Franc Le Gall, car je me suis récemment fait mal au genou à l’entraînement. Il m’a donc demandé de passer au club pour me donner son avis sur ma blessure. J’étais vraiment content à l’idée de retrouver le LOSC, de revoir tout le monde. »

161031Gervinho2.jpg
 

Une équipe de stars à l’autre bout du monde

« Depuis janvier dernier, je joue en Chine. C’est une nouvelle vie qui me plait beaucoup. Tout se passe bien pour le moment. J’évolue dans un club formidable (Hebei China Fortune, aux côtés de Lavezzi, Mbia et Kakuta, notamment et dont le coach est Pellegrini) qui vient de monter en première division mais qui veut encore grandir. Je suis content de faire partie de ce projet dès le début. Si je parle le Chinois ? (il rigole) Non, c’est trop difficile, j’ai un interprète à mes côtés en permanence. Mais je me suis déjà adapté au mode de vie. »

Nostalgique du Stadium

« Je n’ai pas oublié le public lillois. Le stade a changé depuis et je suis content que le club puisse enfin évoluer dans une grande enceinte, mais j’ai beaucoup aimé le Stadium et son ambiance. J’en garde de super souvenirs. Si je n’avais qu’un seul message à faire passer aux supporters, ce serait de continuer à encourager leur équipe, quelle que soit la difficulté. Ils ont toujours été derrière nous et j’ai confiance en eux pour qu’ils continuent de l’être aujourd’hui encore. Allez le LOSC ! »

Merci Gervais. Bon rétablissement. On espère revoir bientôt tes longues chevauchées balle au pied sur les terrains.

161031Gervinho4.jpg

161026Gervinho (5).JPG