19 JUILLET : LE PORTUGAL COMME STAGE D’ÉTÉ

“L’objectif de ce stage et de ces matchs de préparation, c’est de rentrer plus rapidement dans la compétition”. De ces mots, Christophe Galtier plantait – fin juin – le décor d’une saison bientôt lancée. Et pour ne pas répéter les erreurs du passé, c’est au Portugal que le choix s’est porté pour un stage de 10 jours et quatre matchs à disputer. Dans l’Algarve, les Dogues y découvrent de nouveaux partenaires et tissent des liens. Un groupe se forme… et se montre en forme à l’image d’une Algarve Football Cup remportée (victoire 2-1 face au FC Porto, victoire aux tirs au but 5-3 face à Everton). Le succès sur la pelouse du Portimonense SC (2-0) et le résultat nul contre le Bétis Séville (2-2) ne feront que confirmer l’éclosion d’un LOSC plus solide et plus redoutable.

181220BILAN1.png
 

11 AOÛT : UNE SAISON BIEN AMORCÉE

Et si la plus belle consécration après un stage de préparation passait par un départ de saison… canon ? À croire que les Dogues sont du même avis. Parce qu’en s’imposant face au Stade Rennais (3-1), le LOSC a parfaitement amorcé l’exercice 18-19 devant un public en fusion. Le début d’une série d’invincibilité toujours en cours à la maison. Parce qu’ensuite, les Lillois ont enchaîné pas moins de huit matchs sans défaite (dont cinq victoires s’il vous plaît !). Comme si ce n’était pas assez, le LOSC réalise même son meilleur total de points après dix journées de championnat (à égalité avec la saison 2004-2005). Quand on vous dit que ce LOSC cuvée 2018-2019 est à déguster…

181220BILAN2.png
 

31 AOÛT : UN MERCATO MAÎTRISÉ

“Ce mercato a montré qu’il était possible de bâtir un effectif talentueux, ambitieux et compétitif malgré les ventes nécessaires et l’objectif d’obtenir le meilleur équilibre économique.” Cette satisfaction est signée Gérard Lopez au lendemain de la clôture du marché estival marqué par huit arrivées dans l’effectif professionnel. Avec un Pépé conservé, des tauliers débarqués (J. Fonte, Rémy et Pied) et des joueurs intelligemment recrutés (Bamba, Ikoné, Çelik, Leão, R.Fonte), c’est tout un collectif qui en est ressorti sublimé. On est certain que vous acquiescez…

181220BILAN3.png
 

30 SEPTEMBRE :UN LOSC-OM ENDIABLÉ

Ce soir-là, vous étiez 41 623 au Stade Pierre Mauroy. Autant d’âmes à avoir vibré sur les trois coups de canon lillois, autant de coeurs réchauffés par un succès mérité, de surcroît. Parce que oui, ce LOSC – Olympique de Marseille (3-0) restera sans aucun doute le point culminant de cette première partie de championnat. Un Nicolas Pépé en fusion, un Jonathan Bamba par deux fois à la conclusion… Et c’est tout une ville qui s’est retrouvée en ébullition. Avec ça, une place de dauphin décrochée et une dynamique relancée après un revers à Bordeaux (1-0). Saint-Étienne (3-1), Dijon (2-1) et Caen (1-0) subiront par la suite le courroux de Lillois survoltés.

181220BILAN4.png
 

4 DÉCEMBRE : UN DÉRAPAGE CONTRÔLÉ

Si le mois d’octobre a souri aux Lillois, novembre s’est monté plus délicat. La faute aux champions parisiens (défaite, 2-1), à de solides Strasbourgeois (0-0) et de puissants Niçois (défaite, 2-0). Mais le Dogue est revanchard. Alors quand les Lyonnais et les Montpelliérains se mettent sur son chemin, il montre les crocs. Les Gones en ont vu la couleur (2-2), les Héraultais en ont ressenti la douleur (victoire 1-0). Et même si le Stade de Reims s’est montré tenace, ça n’est pas assez pour démobiliser des Lillois… bien trop coriaces (1-1). En avant les Dogues !

181220BILAN5.png

 

16 DÉCEMBRE : TROIS POINTS QUI VONT COMPTER

Stade des Costières, 15h. Ce Nîmes-LOSC sentait la poudre, il a finalement fait parler la foudre. Un but éclair de Leão puis l’expulsion de J. Fonte synonyme de coup de tonnerre. Mais dans cette ambiance électrique, ces Dogues-là n’en ressortent pas paralysés, bien au contraire. Plus que jamais en équipe, les Lillois résistent et affichent leur plus grande force de caractère. Mieux encore, Bamba puis Pépé grillent ensuite les espoirs de Crocodiles pourtant revenus à un but (2-3). La performance est grande, la victoire est belle. On s’en souviendra de ce déplacement chez les Nîmois… 

181220BILAN6.png

litc22-8_0.png