Partenaire de niveau 3 depuis cette saison, la SNCF a rejoint le club LOSC Entreprise avec la volonté d’accompagner le club lillois sur la durée. Directeur de la Communication et des Relations Publiques pour la région Nord-Pas de Calais, Jonathan Vercruysse évoque cette collaboration.

Quand on est partenaire du LOSC, comment viton, de l’intérieur, une performance telle que le formidable doublé 2011 réalisé par les Dogues ? Comme un émerveillement !
Une image me reste en tête : celle du public lillois en liesse dans un Stade de France aux trois quarts aux couleurs du LOSC. J’allais déjà voir jouer les Dogues au stade Grimonprez Jooris quand j’étais petit avec mon père. Ce doublé reste donc pour moi, et pour toute ma famille, quelque chose d’inoubliable !

Pourquoi avoir choisi d’être partenaire d’un club de football ?
À la SNCF, nous avons développé une vaste politique de partenariat sportif qui consiste à soutenir des clubs régionaux au quotidien, quelque soit leur échelon. Dans le Nord-Pas de Calais, la particularité du football réside dans le fait qu’il existe beaucoup d’écuries de haut niveau. Nous avons donc tissé deux liens avec le LOSC mais aussi l’US Boulogne Côte d’Opale.

Et pourquoi le LOSC en particulier ?
Déjà parce qu’il est le club de Lille, la ville où se situe notre siège régional. Pour nous, le LOSC est incontournable. En termes de perception, il véhicule une image saine, celle d’une entreprise au développement structuré et progressif. Nous aimons cet aspect à la fois entrepreneurial et familial. Nous nous sentons proches de l’état d’esprit du LOSC.

J’ai la conviction qu’une grande entreprise se doit d’être aux cotés des meilleures équipes de la région.

Comment se matérialise votre partenariat avec le LOSC ?
Il se réalise de deux façons. D’abord sous la forme d’un affichage de notre logo au stade, puis par le fait d’offrir à nos collaborateurs la possibilité d’assister aux matchs. À la SNCF, il existe un vrai engouement pour le LOSC, si bien que nous organisons régulièrement des jeux concours internes par le biais de questionnaires avec à la clé la possibilité  de remporter des places pour se rendre au Stadium.

Quels effets attendez-vous de ce partenariat à l’interne comme à l’externe ?
En interne, ils consistent à s’associer à l’image du LOSC, celle d’une équipe qui gagne et où les gens sont raisonnés. Cela n’a pas de prix ! À l’externe, l’objectif est d’être présent en termes de visibilité aux côtés des plus grosses entreprises du Nord Pas de Calais. J’ai la conviction qu’une grande entreprise se doit d’être aux cotés des meilleures équipes de la région.

Comment jugezvous les perspectives offertes au LOSC et à la métropole lilloise avec le Grand Stade Lille Métropole ?
Il est certain que cet outil possède un aspect qui nous intéresse à plusieurs niveaux. Outre le produit en lui-même dont la technicité nous rend  fiers, il existe, en toile de fond, une logique de transports qui dépasse le cadre du LOSC. Celle-ci consiste à participer à la mise en place de  l’acheminement des spectateurs jusqu’au Grand Stade Lille Métropole à l’occasion des multiples événements sportifs et culturels qui s’y tiendront. Le positionnement géographie de Lille rend idéal le développement de ce type d’installation dont le rayonnement sera européen.

Tout savoir sur la SNCF

La Société Nationale des Chemins de Fers français (SNCF) possède un double statut, celui d’EPIC (établissement public à caractère industriel commercial) et celui de groupe composé de 600 filiales privées. Son coeur de métier est celui d’une entreprise ferroviaire, ais pas seulement. La SNCF exerce également d’autres activités à travers ses différentes entités. Elle emploie plus de 240 000 collaborateurs dans 120 pays et son Chiffre d’Affaire annuel s’élève à 30 milliards d’euros. Sur le plan régional, le Nord-Pas de Calais correspond àla plus importante région après l’Ile de France avec 11 500 salariés.