PAS DE VAINQUEUR AU MATCH ALLER

 

Si les deux équipes se sont déjà affrontées le 20 septembre dernier à l’Orange Vélodrome, elles n’ont pas réussi à se départager (1-1) après une rencontre pourtant (très) dominée par le LOSC. Araujo avait ouvert le score avant de voir Germain égaliser de la tête en toute fin de rencontre. Un résultat frustrant tant les Dogues s'était montré supérieur aux Phocéens.


 

INVAINCUS DEPUIS 9 MATCHS EN CHAMPIONNAT

 

En arrachant le point du match nul dimanche contre Strasbourg (1-1), le LOSC a également su préserver sa longue série d’invincibilité en championnat depuis maintenant 9 matchs. La dernière défaite des Dogues remonte au 6 janvier, il y a près de 2 mois, face à Angers (1-2). Autant dire que les Lillois entendent bien corriger leur copie afin de se montrer sous leur meilleur jour face à l'Olympique de Marseille. C'est ce qu'on appelle une occasion rêvée.

Icon_MM1_4306.jpg
 

UN OM INCONSTANT


L’Olympique de Marseille n’a remporté qu’un seul de ses 10 derniers matchs de Ligue 1 (5 nuls et 4 défaites), c’était contre Nice le 17 février. Les Olympiens restent toutefois sur un bon match nul obtenu sur leur pelouse face à l’Olympique Lyonnais dimanche dernier, et voudront évidemment capitaliser sur cette prestation au Stade Pierre Mauroy mercredi face au leader du championnat de France. Vigilance.
 

JONATHAN BAMBA VS FLORIAN THAUVIN


Qui parmi nos joueurs aime le plus marquer face à l’Olympique de Marseille ? Cela commence par Jo... et finit par Nathan Bamba. Vous l'avez ? Notre numéro 7 a scoré à deux reprises face aux Phocéens. Avec 3 buts, Florian Thauvin est quant à lui le joueur actuel de l’OM qui a le plus souvent trouvé les filets face au LOSC ces dernières saisons. Le Marseillais compte sept but à son compteur cette saison en championnat contre six pour Jonathan Bamba. L'occasion d'inverser la tendance ? 
 

DES BUTS À LA PELLE… ET QUELS BUTS !


Les LOSC - OM nous ont souvent gâtés par le passé de certains jolis buts, d’autres exceptionnels et quelques-uns inoubliables ! Florilège de toutes ces fois où les filets marseillais ont tremblé.