Une serial buteuse globe trotteuse

Marlyse effectue ses premiers pas avec le ballon rond au Cameroun et devient championne avec le club du Louves MINCO Yaoundé, à l’âge de 15 ans seulement. Après un passage aux Etats-Unis au FC Indiana, elle revient dans son pays natal et décroche le doublé au Canon Yaoundé. Direction l’Allemagne ensuite, cette grande attaquante (1,80m) va successivement porter les couleurs de FF USV Iéna (2009-2011) au sein de l’élite allemande, puis celles du SC Sand (2011-2012). La suite de son parcours la mène en France, d’abord au FC Tours lors de l’exercice 2012-2013 (6 buts en 7 matchs toutes compétitions), avant de s’engager à VGA Saint-Maur, alors en D2, à l’été 2013.

Plus de 100 buts à son actif en championnat

Et là, elle va enchaîner les buts avec le club du Val de Marne, faisant trembler à 17 reprises les filets la première année. La saison suivante, l’internationale camerounaise participe activement à la montée de son club parmi l’élite avec 43 buts marqués en 22 matchs de championnat. Elle découvre ainsi la D1 en 2015-2016 (10 buts en 12 rencontres), avant de rejoindre l’AS Nancy Lorraine lors du mercato hivernal 2016. Sous les couleurs nancéennes, Marlyse continue d’affoler les stats avec 48 buts en 48 apparitions en D2. Elle vient également de participer à la Coupe du Monde en France avec le Cameroun (1 match joué). Avec 108 buts inscrits dans sa carrière en club (D1-D2), cette joueuse d’expérience (34 ans) va donc désormais d’apporter toute son expérience à l’attaque du LOSC, à l’orée de cette saison 2019-2020.
 

Les premiers mots de la nouvelle attaquante du LOSC


Nouveau départ pour un nouveau challenge

« J’ai été surprise par l’approche de la coach qui m’a montré son intérêt pour moi, je suis vraiment très contente. L’objectif, c’est de tout de suite jouer le haut du tableau pour viser rapidement la montée, sans se mettre de pression non plus. J’ai eu la chance de participer à la Coupe du Monde avec le Cameroun et vivre de tels moments en sélection, ça donne envie de se replonger dans un bon challenge en club, comme celui que m’offre le LOSC. J’arrive avec beaucoup d’envie. »
 

Un projet ambitieux avec le LOSC

« Cette équipe lilloise est très ambitieuse, ça se voit à travers les garçons et ça reflète exactement l’esprit du club, d’aller loin, de talonner les plus grands, avec un effectif jeune et quelques éléments expérimentés, c’est vraiment très intéressant. C’est donc un projet qui m’a intéressé par rapport à cet aspect-là et par rapport à l’image que reflète cette formation du LOSC. »

190625marlyse02.jpg


Apporter toute son expérience au groupe

« Comme je l’ai dit partout où je passe, je suis une passionnée et quand on est passionnée, on est là pour donner et transmettre. C’est ça le sport, donner ce qu’on a reçu, comme aujourd’hui un entraîneur transmet ce qu’il a appris de ses formateurs. C’est sur ce même principe que je vois les choses en arrivant, ici au LOSC. J’espère vivre des émotions fortes, comme avec la VGA Saint-Maur, le club où j’ai vécu les plus beaux moments de ma carrière en France, avec notamment la montée en D1 qui reste gravée en moi. »
 

Une buteuse qui affole les stats’

 « J’ai eu la chance de marquer énormément de buts durant ma carrière. J’ai un gabarit me permettant d’avoir beaucoup plus de qualités physiques. J’ai l’habitude d’entendre que les joueurs de grande taille sont nonchalants et rarement techniques, j’ai la chance de l’être. Je ne veux pas nier mes atouts et je veux les mettre au profit du club avec qui je suis engagée. Mon moteur ? Le sens du but (rires)… On aime, lorsqu’on est attaquante ou même milieu de terrain, marquer. C’est une sensation de plaisir énorme. Pour moi, quand je ne marque pas, mon match n’est pas bon… »

190625marlyse04.jpg
 

Une première Coupe du Monde en France avec le Cameroun

« C’est la première Coupe du Monde de ma carrière, vous pouvez donc imaginer la satisfaction. C’est une chance d’y participer, c’est incroyable d’être sur le terrain. Je suis en France depuis 2011 maintenant et appartenir à 2 cultures, c’est énorme, je suis à la maison (rires). »
 

Et ensuite, un nouveau départ au LOSC ?

« Ce qu’on peut me souhaiter ? De remonter rapidement en première division, il n’y a pas meilleur souhait que ça et bien évidemment que je sois la meilleure buteuse de D2 cette saison. Dans l’effectif actuel, je connais déjà Caroline La Villa (avec qui elle a joué la Coupe du Monde Militaires en 2016), Aurore Paprzycki (de leur passage commun à la VGA Saint-Maur) et Laetitia Chapeh. Avec cette dernière, on a déjà échangé sur WhatsApp, on s’entend bien, je ne pense donc pas que je vais être dépaysée (elle sourit). »
 
Merci Marlyse et bienvenue au LOSC.