Ladislas, bonjour. Tu as posé tes valises chez les Merlus pendant le mercato hivernal. Comment ça se passe pour toi ?
Très bien. J’ai été accueilli chaleureusement par mes nouveaux partenaires et le staff technique. Tout est fait pour que je me plaise ici. Bon, c’est vrai, à mon arrivée, les supporters m’ont un peu chambré en me surnommant le Guingampais. Mais, c’est sympa. À moi de leur prouver que je suis bel et bien Lorientais maintenant ! (rires).

Samedi,  tu t’apprêtes à disputer ton deuxième match de Ligue 1 face à un club que tu as fréquenté dans ton parcours…
Je suis effectivement resté un an au LOSC. Mais, même si je n’ai jamais pris part à un match en pros là-bas, j’y avais rencontré quelques joueurs toujours présents aujourd’hui dans l’effectif lillois.

Cette fois, c’est sur le terrain que tu vas les revoir... Comment abordes-tu cette rencontre face aux Dogues ?
Franchement, je ne me mets pas de pression particulière. Bien sûr, je sais qu’en face évoluera le Champion de France en titre. Cependant, je rentrerai sur la pelouse comme si je jouais n’importe quelle autre formation.

À quel type d’adversaire penses-tu te frotter ?
Globalement, je m’attends à affronter une équipe du même calibre que lors de mon premier match de haut niveau contre l’Olympique Lyonnais, en demi-finale de Coupe de la Ligue (2-4, a.p.)…

C’est-à-dire…
Eh bien, dans le groupe, nous sommes conscients que le LOSC a un collectif bien rôdé. Il n’y a qu’à observer son classement : le club joue quand même le haut de tableau. Nous gardons également à l’esprit que les Nordistes viendront au Moustoir avec la ferme intention de prendre des points... À nous de savoir gérer les bons coups et d’être rigoureux derrière.

Merci Ladislas Douniama et www.fclweb.fr. La 24e journée de Ligue 1 entre le FC Lorient et le LOSC, c’est ce samedi 18 février (coup d’envoi à 19 heures) au stade du Moustoir.