Ce dernier numéro de l'année 2018 vous réserve bien des surprises ! Allez, pêle-mêle, voici le programme.

Vous vivez dans le petit monde du LOSC et vous n'êtes pas au point sur les dernières actualités du club ? Pas d'inquiétude, comme à leur habitude, les rédacteurs du LOSC ont pensé à vous et ont pris les jours les uns après les autres pour que vous puissiez être à la page. On y parle d'Emmanuel Macron, de Mon Petit Gazon et de Benny Hill !

La suite ? C'est cette fois-ci au tour d'Yves Dabila de se prêter à l'exercice de l'interview ! Arrivé au LOSC la saison dernière, le défenseur lillois se livre sans détour sur son parcours, son présent au LOSC, et sur la sélection ivoirienne. Bon, allez, en voilà un petit extrait, rien que pour vous...

LITC TOULOUSE DABILA_0.jpg

Salut Yves. Ça parle beaucoup de toi chez les supporters lillois en ce moment, mais finalement, tout le monde ne te connaît pas bien encore. Alors voilà, on voulait savoir qui tu étais. Lève-toi et présente-toi (clin d’œil).

"(sourire) Je m’appelle Dabila Kouadio Yves et je suis né à Kouassi-Datèkro, une petite ville au nord-est de la Côte d’Ivoire, mais j’ai grandi à Abidjan, dans la commune de Treichville. J’y vivais avec mes parents, mes trois frères et mes trois sœurs dans un appartement. J’ai commencé le foot dans la petite équipe du quartier et j’ai ensuite été détecté par l’Institut Cissé. Je l’ai intégré plusieurs mois après mon retour du Ghana, car nous sommes partis vivre là-bas quelques temps avec mes parents pendant la crise politique en Côte d’Ivoire."

C’est finalement dans cette académie fondée par Souleymane Cissé, un ancien joueur pro (notamment à Evian TG) que tu as véritablement appris le foot, non ?

"Oui, tout à fait. C’est là-bas que j’ai fait mes gammes. Pourtant, ça a failli ne jamais se faire. Un samedi, je devais partir m’entraîner avec mon club de quartier, comme d’habitude. Mais j’ai reçu un coup de téléphone d’un ami qui m’a informé qu’un match amical était organisé à Yopougon, une autre commune d’Abidjan. Il voulait que je l’y accompagne. Surtout qu’il avait entendu dire qu’il y aurait peut-être des recruteurs sur place. Mais je n’avais pas envie, j’étais jeune, je ne me rendais pas compte. Du coup j’ai fait la sieste et à mon réveil, c’est ma sœur qui a insisté pour que je m’y rende. Elle a bien fait car c’est ce jour-là qu’ils m’ont détecté. Tout s’est joué sur ce match, finalement."

LITC22Breve_4.png

Samedi soir (21h), le LOSC clôturera sa première partie de saison face au Toulouse Football Club. Alors, à cette occasion, on vous a fait le plein d'informations sur notre adversaire d'un soir pour que vous aussi, vous soyez incollable sur ce match au moment du coup d'envoi. D'ailleurs, vous êtes sûrement au courant que le LOSC pourrait boucler sa phase aller en étant invaincu à domicile... Mais, saviez-vous que les Dogues pouvaient, en cas de victoire ou de match nul, terminer une quinzième saison consécutive sans perdre leur dernier match à domicile de l'année civile ?

Bon, d'accord, ceci n'est pas une des 5 bonnes raisons de venir que vous retrouverez comme d'habitude dans votre LOSC In The City, mais, mieux vaut en avoir trop, que pas assez, n'est-ce pas ?

COUV ok.JPG

Eh non, ça ne s'arrête pas là ! Parce qu'entre le récit de la visite de quelques unes des prétendantes au concours Miss France et le portrait du plus australien de tous les supporters du LOSC, vous aurez le privilège de retrouvez le résumé d'une mi-saison rêvée, en six temps forts.

p22 SUPP 1.JPG

Feminines03.JPG

Alors, rendez-vous donc dès demain (jeudi 20 décembre) dans les points de distribution habituels et samedi au Stade Pierre Mauroy pour la réception du Toulouse Football Club (21h) dans le cadre de la 19ème journée de Ligue 1 Conforama.

Les points de distribution de LOSC IN THE CITY

Si vous n'avez pas encore votre précieux sésame pour LOSC - Toulouse Football Club, cliquez ici, ou sur la photo ci-dessous !

Billeterie TFC.png