Pour Go LOSC !, Florent Balmont file sans détour vers son portrait chinois.

Si tu étais un film ?
Récemment, je me suis fait un ciné avec Francky Béria. Nous sommes allés voir Largo Winch avec Tomer Sisley. Je n’avais pas vu le premier volet mais j’ai franchement bien accroché. Et puis, c’est un plaisir pour les yeux de regarder Sharon Stone à l’écran. Elle a toujours le même charme.

Une émission de télé ?
Je vais te citer celle de Laurent Ruquier, On n’est pas couché, diffusée en deuxième partie de soirée sur France 2. À la base, ce n’est pas ma tasse de thé. Seulement, Pierrot Frau la regarde tous les samedis soir lorsque nous sommes en mise au vert. On va dire que je me suis habitué et même si je visionne un DVD sur mon ordi, je me surprends à lever la tête pour suivre cette émission. Il m’a converti.

Un journaliste ?
Je vais plutôt sortir du cadre du foot et même du sport. Je pense à Jean-Pierre Pernaut. J’aime bien son journal télévisé de la mi-journée sur TF1. On le sent proche des gens et simple, ça correspond bien à ma philosophie de voir les choses.

Un livre de chevet ?
Je ne suis pas trop branché sur la lecture. Le dernier en date, c’est la biographie d’André Agassi. Je n’ai pas encore fini de le lire. J’avoue que j’ai même un peu décroché. Pourtant, le bouquin est très sympa et on apprend un tas de trucs sur la carrière de ce grand champion de tennis.

Une destination de vacances ?
J’avais apprécié mon séjour en Turquie. Ma petite dernière étant âgée de sept mois, nous ne partirons certainement pas pour une destination lointaine et exotique cet été. Découvrir l’Ile de la Réunion, ça me brancherait. Tu sais, je ne suis pas un fan des voyages en avion, même si aujourd’hui, ça se passe mieux. En tout cas, je me sens plus à même d’effectuer de longs vols.

Un animal ?
Un labrador, parce que c’est un très beau chien. Petit, c’est magnifique. Ma fille m’en réclame un et je lui ai dit qu’à la fin de ma carrière, je me laisserais peut-être tenter, pour lui faire plaisir. Elle m’en parle assez souvent. J’irais faire des footings avec lui pour entretenir la forme (rires).

Rudi Garcia ?
Oh là, c’est difficile comme question, ça (il réfléchit). J’apprécie sa philosophie de jeu, toujours tournée vers l’avant. On prend du plaisir. Il laisse beaucoup de liberté à ses joueurs, je pense que c’est un plus. Au niveau des attaquants, ne pas avoir trop de contraintes, c’est bénéfique pour l’équipe. Personnellement, j’ai travaillé avec des coachs où ce n’était absolument pas le cas.

Un personnage célèbre ?
Ayrton Senna, le mythique pilote de Formule 1 brésilien. J’appréciais son style. Il était mauvais perdant mais il avait une grinta incroyable sur un circuit. Sinon, je vais te citer Morgan Freeman. Le simple fait de lire son nom dans un casting me suffit. Je vais voir le film. J’aime ce personnage charismatique, c’est un super acteur. Million Dollar Baby, les Évadés, Invictus… j’adore tous ses films, sans exception.

Un chanteur ?
Christophe Maé et plus particulièrement la chanson On trace la route. On va me chambrer dans le vestiaire là-dessus. Les joueurs me disent que je n’écoute que ça. Eux ont 500 titres en stock, ce n’est pas mon cas. Bon, je vais en remettre une couche en te citant David Guetta. Tu peux leur mettre de la matière, ils seront contents.

Une interview ?
Je ne me souviens pas de la première car ça commence à dater (il rit). Au début, je n’étais pas très à l’aise, idem devant une caméra. Aujourd’hui, j’ai pris l’habitude, je suis plus serein, plus zen. On fait attention à ce qu’on dit, on maîtrise mieux notre sujet avec les années.

Un tatouage ?
Je me souviens en avoir déjà parlé dans un précédent Go LOSC ! (rubrique Ça circule du n°5) et je me posais à l’époque la question de savoir si j’allais me laisser tenter par un tatouage ou non (il rigole). Eh bien, j’hésite toujours. Je vais finir par passer à l’acte. En revanche, je ne veux pas un tatouage trop voyant. J’aimerais bien en faire un avec les prénoms de mes trois enfants. Promis, je te tiens au courant…

Merci Florent Balmont.