1- FC NANTES – LOSC (2-3)

À LILLE, ON NE TEND PAS L’AUTRE JOUE, ON RÉPLIQUE

31 mars 2019, Stade de la Beaujoire. Et si tout était parti de là ? Et si le sprint final avait véritablement été lancé à la 62ème minute d’un match qui voyait alors les Dogues être menés 2-0 face aux Canaris. Piqués, vexés par ces deux gifles reçues coup sur coup (54’, 56’), les Lillois ont renversé le match et frappé trois fois, les joues rouges, mais le poing serré. Et vous savez quoi ? Il ne se desserrera plus de la saison (spoiler : il va même bientôt cogner encore plus fort).

p8-9_Loscissime_1.JPG

2- LOSC – PSG (5-1)

L’APOTHÉOSE EN 5 ÉTOILES

14 avril 2019, Stade Pierre Mauroy. En parlant de frapper fort… S’il ne fallait en retenir qu’un, ce serait celui-là, non ? Quand le champion de France en titre (à un petit point d’un nouveau sacre) se présente à Lille, on s’attend à tout sauf à un 5-1 pour des Dogues littéralement en feu. Les 49 712 spectateurs ce soir-là (record de l’histoire du Stade Pierre Mauroy) ont probablement assisté à l’un des rendez-vous les plus intenses de toute l’histoire de l’enceinte villeneuvoise. Le genre de match dont on reparlera encore dans 10 ans. Give me five !

p8-9_Loscissime_2.JPG
 

3 - LOSC – NÎMES OLYMPIQUE (5-0)

QUEL RÉCITAL ! LES DOGUES ONT LA DALLE

28 avril 2019, Stade Pierre Mauroy. Mais c’est qu’ils en ont fait trembler plus d’un les Nîmois. Généreux et débridés, ils surprennent la Ligue 1 par leur puissance offensive et leur capacité à retourner les scénarios. Est-ce la crainte de tomber dans l’imprévisible gueule du croco qui contraint les Dogues à jouer la première mi-temps avec le frein à main (0-0 à la pause) ? Pas de panique, il y a Loïc ! Lancé par Bouba’ Soumaré, Rémy a mis le doigt (de pied) dans l’engrenage. Les quatre autres ont vite suivi. Victoire 5-0 de Lillois auteurs de 10 buts en 15 jours au Stade Pierre Mauroy. I got five on it !

p8-9_Loscissime_3.JPG
 

4 - OLYMPIQUE LYONNAIS – LOSC (2-2)

UN PEU PLUS PRÈS DES ÉTOILES

5 mai 2019, Groupama Stadium. Ah, celui-là, il ne fallait pas le perdre, au risque de sentir le souffle du Lyon affamé derrière sa nuque. L’OL était à 6 points avant le coup d’envoi. Et devinez quoi ? Il l’était toujours au coup de sifflet final. Les Gones avaient pourtant rugi les premiers, sortant du Terrier grâce à Martin. Mais le Dogue lillois a aboyé encore plus fort : Rémy, Soumaré avant que Dubois ne remette les choses à plat. 2-2, statut quo, le Lyon et le Dogue dos à dos. “Ahou !”

p8-9_Loscissime_4.JPG
 

5 - LOSC – GIRONDINS DE BORDEAUX (1-0)

ILS SONT (PRESQUE) VICE-CHAMPIONS !

12 mai 2019, Stade Pierre Mauroy. Alors oui, c’est vrai, mathématiquement, le compte n’y est pas (encore), mais à voir la façon dont les Lillois, joueurs comme supporters ont fêté cette victoire, on peut se permettre de passer outre ces calculs d’épiciers. C’est quasi officiel, le LOSC est vice-champion de France et retrouvera la Champions League la saison prochaine. Et ça, avouez que ça donne des frissons. Une soirée inoubliable, encore une. Non, vraiment, ce sprint final, c’est de la balle !

p8-9_Loscissime_5.JPG