Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

Une coupure salvatrice. « Cette trêve, on en avait bien besoin, surtout au sortir de sept matchs consécutifs durant lesquels les joueurs ont beaucoup puisé. Nous sommes désormais à l’aube d’une nouvelle série d’autant de rencontres que nous allons disputer dans un intervalle encore plus rapproché. On se demande vraiment si tout est mis en œuvre pour que nous disputions toutes les compétitions à fond et dans les meilleures conditions. »

Récupérer à vitesse grand V. «  Avoir un quatrième jour de récupération supplémentaire pour préparer notre match contre l’Inter Milan m’aurait paru raisonnable. On l’a fait savoir à la Ligue et il me semble que notre demande était légitime. La seule question que je me pose aujourd’hui, c’est de savoir quand vais-je aligner la CFA : à Valenciennes ou à Evian-TG ? Car avec une telle programmation, ce n’est pas possible autrement. »

Le défi de l’Abbé Deschamps. « À Auxerre, on sait qu’il n’est jamais évident d’obtenir un résultat, d’autant que cette saison, l’AJA est plutôt en forme. Elle dispose de joueurs qui la tirent vers le haut, à l’image de Traoré ou Oliech. Cette équipe reste solide et difficile à manœuvrer. Mais nous devons être capables de bien nous concentrer sur cette reprise si nous voulons rester au contact des meilleurs. »

Paré pour le rush. « Au moment de plonger dans cette nouvelle série de matchs, je pense que nous sommes mieux armés qu’avant la précédente. Déjà parce que nous déplorons moins de blessés, mais aussi parce que d’autres joueurs sont à présent dans le rythme : Laurent Bonnart, Joe Cole, David Rozehnal ou Irek Jelen sont à présent au meilleur de leur forme ou pas loin, chose qui n’était pas le cas au début du mois dernier. »

Florent Balmont (Milieu de terrain du LOSC)

Arrêt aux stands avant une nouvelle ligne droite. « La trêve nous a permis de récupérer. On sait maintenant que ça va repartir dès ce week-end. Nous avons bien travaillé, notamment en termes d’explosivité ou de musculation, pour se préparer en vue des enchaînements de matchs à venir. Généralement, nous aimons jouer de manière régulière, d’autant que de bons rendez-vous s’offrent à nous ces prochaines semaines. Nous sommes prêts. »

Un AJA new look. « Nous avons toujours connu des difficultés à obtenir des résultats à Auxerre. On sait que ce sera difficile face à une équipe qui a quelque peu changé de philosophie de jeu cet été. Je la trouve davantage portée vers l’avant. L’AJA réalise de bons matchs à domicile et dispose d’un effectif assez complet. »

Globalement satisfaisant. « Je trouve qu’on a plutôt bien géré ce premier marathon de la saison. Bien sûr, nous pourrions compter un ou deux points de plus, ça n’aurait pas été volé, car nous avons parfois manqué un peu de réussite. Mais je suis satisfait de notre classement. Nous sommes mieux que l’année dernière à pareille époque. »

En pleine force de l’âge. « À titre personnel, je suis content de mon début de saison. D’habitude, je suis plutôt un diesel mais cette année, j’ai su me libérer plus rapidement, peut-être parce que j’ai effectué une bonne préparation. L’expérience joue sans doute une part importante dans ce constat. Je sais mieux gérer mes efforts tout en veillant davantage à la récupération. Maintenant, on sait que le plus dur est de continuer. Dans le football, il faut sans cesse prouver, mais j’ai à cœur de réaliser une grosse saison. »

Pour rappel, AJA-LOSC, c’est ce samedi (19 heures) au stade de l’Abbé Deschamps.