Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

Ça va payer. « Le contenu de nos matchs est très bon. Il faut savoir forcer la réussite et cette chance qui fait basculer le score du bon côté. Si on peut aussi gommer les petites erreurs défensives, on s’en portera mieux. On pourrait avoir six points après nos prestations de Nancy et Montpellier. Ça n’est pas le cas, on n’en a qu’un sur six. On sait où on veut aller, on a une ambition qui est forte. L’équipe est loin d’être à son meilleur régime, mais elle fait preuve de beaucoup d’enthousiasme, avec du rythme et de l’allant. Gardons surtout ce plaisir de jouer. »

D’Ornano, voilà les Dogues ! « On va à Caen pour prendre trois points et rattraper ceux perdus à domicile. Mercredi, on a travaillé ce qu’on essayera de mettre en place samedi. On doit être capable de répondre à toutes les situations : les équipes à onze derrière ou celles qui ouvrent le jeu et qui attaquent. Les Normands possèdent six points, sont en confiance, se projettent vite vers l’avant et seront bien soutenus par leur public. »

Recrues contre ancien. « Il est normal que nos nouveaux ne soient pas encore à leur meilleur niveau pour des raisons différentes. L’important est qu’ils s’éclatent sur le terrain. En face, on va croiser Pierre-Alain Frau qui est en forme et qui a marqué lors du dernier match. Ça va être un plaisir de le retrouver. On a fait le juste choix en le laissant partir. Tout ce qu’on souhaite, c’est qu’il soit bien là-bas. On a vécu des choses formidables ensemble la saison dernière et ça, personne ne nous l’enlèvera. »

L’affaire est close. « Pour moi le cas d’Eden (Hazard) est réglé, du côté du staff de la sélection belge aussi. Il faut le laisser tranquille, qu’il puisse s’exprimer au maximum sur le terrain. C’est un joueur important, capable de nous gagner des matchs, d’être décisif. Tout cela va venir au fur et à mesure. La solution viendra de toute façon collectivement, même si ce sont les individualités qui peuvent faire la différence. »

Franck Béria (Défenseur du LOSC)

À Caen la victoire ? « On est à la recherche de notre premier succès en L1 cette saison. En termes de contenu, on n’est pas mal. Maintenant, on doit être plus efficace offensivement et défensivement. Il faut pour cela répéter nos gammes, se remettre en questions de manière perpétuelle. On ne va pas ébranler notre confiance ou se mettre une pression négative. Il y a le feu quand on est inquiet ou qu’il n’y a pas de fond de jeu. Or ça n’est pas notre cas. On a plutôt à cœur d’être dans une forme physique complète et de réaliser ce match référence. »

Des Normands joueurs. « C’est plus sympa de jouer une équipe pas trop recroquevillée sur son but. Nous on aime développer un jeu au sol avec beaucoup de mouvements, Caen également. Mais rien ne nous dit que cette équipe va nous laisser des espaces. On l’a vu à la vidéo, les Caennais se projettent vite vers l’avant, attendent par moment, ne sont pas forcément plus ouverts que d’autres formations. Ce serait hypocrite de dire qu’on ne voudrait pas refaire le coup de l’an dernier (2-5). Mais nous sommes dans une autre époque, une autre dynamique et un autre contexte. »

Retrouvailles. « Personnellement, je vais retrouver Pierre-Alain Frau avec grand plaisir. Au-delà d’avoir été un équipier, je le considère aussi comme un ami. Pierrot marche bien. En compétition, on a la chance de connaître ses déplacements, sa manière de jouer, ce qu’il affectionne question appels. C’est indéniable de constater qu’il a encore la patate à son âge, qu’il a de la qualité et qu’il fait un super début de saison. On verra maintenant la vérité du terrain. »

Pour rappel, SM Caen-LOSC, c’est samedi 20 août (coup d’envoi 19 heures).