Osimhen fait sauter le verrou angevin

Sept matchs en trois semaines : tel est le rythme effréné au cœur duquel nos Dogues – et avec eux, tout le peuple lillois – s’apprêtent à plonger ce vendredi face à Angers pour le premier acte d’une série haletante, entre Ligue 1 et Champions League. La première embuche est donc angevine et elle débarque en terre nordiste armée d’un système tactique solide et bien organisé. Le LOSC prend logiquement le jeu à son compte, monopolisant le ballon et tentant de contourner un bloc dense, pour ne pas dire compact. Les intentions sont là, mais les occasions sont rares. Il y a bien cette praline d’Osimhen (22’), ou encore ce centre tir de Bradaric (26’), mais à chaque fois, c’est hors cadre. Puis il y a cette inspiration géniale d’Araujo qui décale Bamba qui arme. Butelle relâche. Et devinez qui suit ? Victor Osimhen, pardi. Ça fait 1-0 (39’).

190913Osimhen1.jpg
 

Araujo est chaud. Et ça fait 2-0 !

Après la pause, c’est le SCO qui rallume le feu. Capelle frappe fort. Maignan est là, serein (47’). Mais le LOSC ne relâche pas l’étreinte et va même la resserrer encore davantage. André harcelle le porteur du ballon dans l’entrejeu et lance Araujo qui, à toutes jambes, s’en va ajuster Butelle (2-0, 53’). Le break est fait et les hommes de Christophe Galtier gèrent désormais leur avance au tableau d'affichage sans toutefois oublier d'attaquer. Sanches, pour sa première au Stade Pierre Mauroy (71’), puis Reinildo (74’) et Ouattara (83’) pour son baptême du feu en Ligue 1, sont tour à tour lancés dans la bataille d’une fin de partie qui voit la réduction de l'écart du SCO par l'intermédiaire de Bahoken (87', 2-1).

Le LOSC s’impose et signe une troisième victoire consécutive de la saison à domicile. Encourageant à quatre jours de la tant attendue entrée en lice en Champions League. C’est mardi, à Amsterdam pour de nouvelles aventures…

190913Joie.png

 


losc1_1.png LOSC - ANGERS SCO  SCO_0.png 2-1 (1-0)

5ème journée de Ligue 1 Conforama, saison 2019-2020
Vendredi 13 septembre (19h00) - Stade Pierre Mauroy - 32 834 spectateurs


Arbitre : M. Buquet

Buts : Osimhen (39'), Araujo (53') pour le LOSC ; Bahoken (87') pour Angers
Avertissements : Osimhen (36') pour le LOSC ; Thomas (67'), Thioub (90'+5) pour Angers

LOSC : Maignan - Pied, Gabriel, Fonte (cap.), Bradaric (Reinildo, 74') - Soumaré, André - Araujo (Sanches, 71'), Ikoné (Ouattara, 83'), Bamba - Osimhen
Entraîneur : Christophe Galtier

Angers SCO : Butelle - Manceau, Traoré (cap.), Thomas (Thioub, 71'), Pavlovic, Aït Nouri - Santamaria, Pereira Lage (Alioui, 57') - Mangani (Pajot, 73'), Capelle, Bahoken
Entraîneur : Stephane Moulin

 


La réaction à chaud de Christophe Galtier

« Je m’attendais à ce style de match face à une équipe qui réalise un très bon début de saison. On sait qu’il est toujours difficile de jouer après la coupure internationale. Il a fallu profiter du peu de temps que nous avions avec l’effectif pour travailler. Il a aussi fallu arbitrer sur le risque de blessures pour certains. Mes joueurs avaient fait le plus dur en menant 2-0. A la 86ème minute, le match doit être fini. Et non pas par un excès de confiance mais par un manque d’expérience, on s’est un peu oublié, on s’est endormi et on a été sanctionné. »

« On peut maintenant penser à l'Ajax. On aura une préparation classique avec cette envie de jouer avec une grande détermination. On sait quelle équipe c'est et que ce sera difficile. On y va avec beaucoup de plaisir. Mais il était important de l'emporter ce soir. »

« Je suis content pour Luiz (Araujo), un joueur très affectif, qui travaille beaucoup. L'an dernier il était barré par Nicolas (Pépé). Il a gagné en maturité. Je sentais que c'était le moment pour lui de s'exprimer. L'équipe a besoin de Luiz. »

« Il faudra de la fraîcheur pendant cette série. Notre jeu est exigeant, on a de la jeunesse, un effectif très équilibré. Ce sera selon l'état de forme du moment. Je ne donnerai pas plus d'importance à la Champions League qu'au championnat. »
 



Carrousel_BILL_J07_[LOSC_STRASTBOURG]_1980x380_0.png