Nouveau rendez-vous au Stade Pierre Mauroy. Après une escale victorieuse au Groupama Stadium (1-0), les Dogues reviennent à la maison requinqués, prêts à réaliser la passe de trois et ainsi s'offrir un boost de confiance bien mérité. Mais la méfiance est de mise, car en face, les Bretons restent sur une victoire étincelante (5-0) contre Strasbourg. 
 

OSIMHEN CULTIVE SON JARDIN

 

Le coup d’envoi donné, les deux équipes observent un long round d’observation… avant l’accélération. Sur sa première occasion, Victor Osimhen se trouve à deux doigts de marquer l’un des buts de l’année sur un ciseau retourné (12’). Finalement rien de tout ça car Larsonneur passait par là. Pas rassasiées, les Lillois envoient la deuxième salve. Bien servi, Jonathan Ikoné envoie une lourde frappe, elle aussi captée (15’). La troisième tentative ? C’est la bonne ! Sur un bon travail d’Ikoné côté droit, Osimhen est servi et punit la défense brestoise d’une frappe croisée imparable (1-0, 17’). Les Dogues sont lancés ! Et c’est le moins que l’on puisse dire. Belles séquences de possession, contre-attaques fulgurantes, la palette technique lilloise se montre dans un grand jour pour le plaisir des puristes. Il faudra attendre la seconde période pour de nouveau espérer voir les Dogues faire éclater leur joie.

panoramic_PANOfplos06122019_025 (1).jpg
 

Le LOSC Maîtrise son sujet

 

Au retour de la pause, les 22 mêmes acteurs reprennent place sur la pelouse dans la même configuration qu’en première période. À savoir une maîtrise du ballon lilloise grâce à des Dogues concentrés et remuants. Le symbole ? Renato Sanches. En grande forme sur les deux derniers matchs, le Portugais frappe un coup-franc très dangereux que Larsonneur renvoie sur Xeka qui bute lui aussi sur le portier (55’). Survoltés, les hommes de Christophe Galtier ! Car dans la foulée, ce sont Ikoné puis Bamba qui sont tout près de doubler la mise. Jusqu’à quand les Brestois vont-ils tenir ? C’est la question que tous les supporters se posent. Parce que les Dogues ne comptent pas en rester là. Ça pousse, ça presse, sous les envolées lyriques du kop lillois. Renato Sanches s’y essaie mais Larsonneur tient bon (75’). Alors avec Soumaré, Araujo et Yazici, le coach envoie ses dernières cartouches. Forts de leur avance, les Dogues font preuve d’envie et de caractère pour lancer des derniers assauts en fin de rencontre. Sur une contre-attaque éclair, Araujo sert Bamba sur un plateau… qui se fait crocheter par Larsonneur. Pénalty... qu’il se charge de frapper mais le portier réalise l’arrêt. 

C’est sifflé ! Le LOSC s’impose de nouveau et poursuit la belle série de victoire entamée la semaine dernière face à Dijon. Toujours invaincus à domicile en championnat, les Dogues montent provisoirement à la troisième place du classement. De quoi préparer sereinement le prestigieux déplacement à Londres pour affronter Chelsea dans son antre de Stamford Bridge.
 


LOSC.png LOSC - Stade Brestois 29 SB29.png : 1-0 (1-0)


17ème journée de Ligue 1 Conforama
Vendredi 6 décembre 2019 (19h) - Stade Pierre Mauroy

Arbitre : M. Wattelier

Avertissement : Larsonneur (92')

But : Osimhen (17')

LOSC : Maignan - Çelik, Fonte (cap.), Gabriel, Bradaric - André, Xeka (Soumaré, 76') - Sanches (Araujo, 79'), Ikoné (Yazici, 86'), Bamba - Osimhen
Entraîneur : Christophe Galtier

Stade Brestois 29 : Larsonneur - Baal, Castelletto (Bain, 17'), Duverne, Faussurier - Belkebla, Battocchio, Lasne (Grandsir, 77') - Autret (Charbonnier, 64'), Cardona, Mendy.
Entraîneur : Olivier Dall'Oglio
 


Les réactions