Pentagone_8.png LE CONTEXTE

Au sortir d’une trêve internationale salvatrice pour des organismes rudement mis à l’épreuve pendant la préparation, les Dogues retrouvent la Ligue 1 ce dimanche dans un Stade Pierre Mauroy limité à une jauge de 5 000 spectateurs en raison du contexte sanitaire. Dans un coin de leur tête, l’objectif avoué d’enchaîner par un second succès consécutif après leur victoire à Reims (0-1). Pour l’occasion, les Lillois doivent composer sans Sanches et Xeka (blessés), mais aussi Reinildo (suspendu).

B-42677_4151-2771-rgb.jpg

Pentagone_3.png LE MATCH

Sous un doux soleil de fin d’été, les visiteurs sont les premiers à s’illustrer. Le centre d’Udol est contré du bout de la chaussure par Fonte et termine sa course sur la barre de Maignan. Ouf (4’). Les Dogues répliquent fort. Bien servi par Ikoné, David voit sa frappe croisée stoppée par Oukidja (17’), tout comme la lourde et lointaine tentative de Bradaric (19’). Les temps forts se succèdent. Après celui en faveur des Lillois, ce sont les Messins qui prennent le jeu à leur compte à l’approche de la demi-heure de jeu. Mais la partie s’enlise dès lors un faux rythme haché par un combat physique assez intense dans l’entrejeu (15 fautes 4 cartons jaunes distribués durant ce premier acte).

Après la pause, le ballon reste collé aux pieds lillois. Ça pousse, ça accélère, mais ça ne paye toujours pas face à un bloc messin compact et bien organisé. Il y a bien cette tentative de Bamba en déséquilibre, mais une fois de plus, Oukidja est bien placé (58’). 70ème minute : côté gauche, les Dogues amorcent une offensive tambour battant. Le ballon arrive jusqu’à Ikoné, seul au second poteau, dont la frappe est contrée par un messin. M.Pignard n’hésite pas : penalty ! Puis l’arbitre fait volte-face, consulte la VAR et décide finalement de se raviser. Touchés, frustrés, les hommes de Christophe Galtier n'abdiquent pas. Araujo (78’), puis Yilmaz sur coup-franc (82') tentent d'ouvrir le score. En vain, jusqu'à... 

 

Pentagone_4.png LE MOMENT

88ème minute : ...Jusqu'à la délivrance ! Ultra-dominateurs, les Nordistes sont logiquement récompensés en fin de partie. Le centre en retrait de Bradaric côté gauche parvient à un Luiz Araujo démarqué au point de penalty. Sans trembler, le nouvel entrant lillois ajuste Oukidja du gauche, sur le côté droit. Ca fait 1-0 et c’est amplement mérité ! Depuis ses débuts en Ligue 1 en 2017-2018, l'attaquant brésilien est d'ailleurs le joueur lillois ayant inscrit le plus de buts en "sortie de banc" (4).

B-42739_3133-2085-rgb.jpg
 

 

Pentagone_5.png L'HOMME

Le public lillois est connaisseur. Il aime le beau jeu, les jolis buts, mais sait aussi saluer les gestes défensifs de grande classe. Il n’a ainsi pas hésité à ovationner et scander le nom de Sven Botman à plusieurs reprises lorsque le solide défenseur central néerlandais a éteint les offensives messines avec autorité et élégance, comme sur ce retour plein de puissance dans les pieds de Niane (59’). Clairement l'un des hommes en forme du moment. « J’ai entendu les supporters scander mon nom. Merci beaucoup à eux. Ils ont été fantastiques ce soir. Ils n’étaient que 5 000, mais on avait l’impression qu’ils étaient beaucoup plus. »

1c002098-faf9-4827-9713-2cea5490b3f8.jpg

Pentagone_12.png LA STAT

62% de possession de balle, 83% de passes réussies : les statistiques ne mentent pas. Ce dimanche, le LOSC a dominé son adversaire. Le différentiel le plus flagrant ? Le nombre de tirs : 16 côté lillois (dont 13 en deuxième période) contre 5 pour les Messins (0 après la pause).
 

Pentagone_8.png LE TWEET

 

 

Pentagone_6.png LA SUITE

La suite ? C’est un choc à venir pour les Dogues. Dimanche 20 septembre (21h) prochain, les Lillois iront défier l’OM au Vélodrome pour le match à l’affiche de la 4ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Prochain rendez-vous au Stade Pierre Mauroy ? Vendredi 25 septembre (21h) devant Nantes.

Christophe Galtier : « Quand vous avez des objectifs hauts et que vous jouez Marseille, le résultat est forcément important. Après, il y a la manière dont on jouera. Les Marseillais ont un calendrier un peu chargé la semaine prochaine à partir de ce soir et jusqu’à dimanche prochain On va regarder attentivement ce qu’il va se passer chez eux, même si on sait la manière dont ils jouent. Evidemment que ces matchs-là ne sont pas des tournants, mais les confrontations directs contre les équipes du haut du tableau sont des matchs à enjeux. »

 

Pentagone_7.png la feuille de match
LOSC_0.pngLOSC – FC METZ 1200px-FC-Metz.svg_.png 1-0 (0-0)

3ème journée de Ligue 1 Uber Eats - Saison 2021-2021
Dimanche 13 septembre 2020 (13h) - Stade Pierre Mauroy

Arbitre : M.Pignard

But : Araujo (88')

Avertissements : Maïga (20'), Bronn (36'), Pajot (43'), Centonze (75') pour le FC Metz ; Pied (30'), Bradaric (57'), Galtier (80'), Celik (84') pour le LOSC

LOSC : Maignan – Pied (Celik, 82'), Fonte (c.), Botman, Bradaric – Ikoné (Araujo, 73'), Soumaré, André (Yazici, 86'), Bamba – David (Weah, 82'), Yilmaz
Entraîneur : Christophe Galtier

Metz : Oukidja – Centonze, Bronn, Boye (c.), Fofana (Gueye, 90'), Udol – Maïga, Pajot Angban (Yade, 90'), Nguette – Niane (Diallo, 67')
Entraîneur : Vincent Hognon

001.jpg