Des qualités indéniables. « Nous n’en sommes qu’à la deuxième journée de championnat, il n’y a pour l’instant rien d’inquiétant. Évidemment, nous aurions préféré gagner lors de notre première sortie à Nancy, comme nous souhaitions nous imposer contre Montpellier pour nos débuts à domicile. Si les résultats n’ont pas été à la hauteur de nos espérances, il faut regarder le côté positif des choses : nous produisons du jeu, en nous créant une multitude d’occasions. Nous restons donc confiants. »

Lancer la machine. « Sur le plan défensif, certains réglages sont à peaufiner, mais ni plus ni moins que la saison passée à pareille époque. Néanmoins, on ne se cherche pas d’excuse, on a conscience que les résultats ne sont pas bons. Par contre, dans le jeu, nous étions satisfaits des prestations produites en Lorraine et face à Montpellier. Il a juste manqué les buts et cette rigueur défensive qui nous aurait permis d’engranger au moins un point dimanche dernier. »

Des recrues sur la bonne voie. « Personnellement, je trouve que tous les nouveaux se sont bien intégrés, que ce soit dans le vestiaire ou sur le terrain. C’est vrai que ça n’est jamais évident de démarrer dans un groupe qu’on ne connaît pas, ou dans une équipe comme la nôtre qui possède un vécu assez fort notamment vis-à-vis de la saison dernière. Après, on comprend que ça puisse susciter de l’impatience ou qu’on soit plus critique envers nous concernant le jeu et ou les résultats. »

Un mercato encore ouvert. « C’est clair que le groupe n’est pas assez étoffé pour le moment. Je ne l’espère pas, mais il suffit qu’il y ait quelques suspendus et blessés pour que ça devienne problématique de jouer tous les trois jours. Même si les jeunes qui poussent derrière sont talentueux, enchaîner la Champions League et le championnat demande de l’expérience et une certaine maturité. »

Les points de Normandie. « Notre démarrage de saison fait peut-être parler car c’est vrai que l’entame difficile se répète une nouvelle fois. Forcément, les observateurs regardent les stats et observent que le LOSC démarre généralement doucement au mois d’août. Cela ne va pas nous décourager pour autant. À nous d’aller chercher les points perdus en route dès samedi à Caen. »

Gare à Frau ! « Cela va grandement nous faire plaisir de retrouver Pierrot (Frau). Tant mieux pour lui qu’il ait réussi à retrouver un club qui a bien entamé cette saison en cumulant deux victoires consécutives. Nous devrons redoubler de vigilance car il sera sûrement très motivé pour réaliser un grand match et marquer. »

Prochain rendez-vous pour les Dogues : SM Caen-LOSC, samedi 20 août (coup d’envoi 19 heures) au Stade Michel d’Ornano.