Du mieux. « Sur ce qu’on a produit face à Lyon (1-1), oui, on peut dire qu’on a remis les choses au clair après Borisov (1-3). Au terme de cette assez bonne prestation, on n’a pas spécialement ressenti de "ouf" de soulagement. On l’a plutôt pris comme un encouragement car sur le contenu, le pressing, les occasions créées, on a été bon. Maintenant, on sait qu’il reste des choses à améliorer. Pour cela, travaillons et ne nous prenons pas la tête. Nous voulions avant tout repartir sur des bases solides. Si ç’a bien fonctionné dimanche contre les Lyonnais, faisons en sorte que cela continue. »

Un but qui en appelle d’autres ? « Il est toujours important pour un attaquant de marquer. Me concernant le premier est mis. Ça peut être un déclic et, je l’espère, le début d’une longue série. Je n’étais pas spécialement bloqué. Cependant inscrire un but à domicile contre Lyon, psychologiquement ça peut aider, c’est sûr. Si je me suis fixé un objectif buts cette saison ? Oui et non. Disons que passer la barre des dix serait bien. »

Des réglages à parfaire. « Le poste où je suis le plus à l’aise ? Dans l’axe, en attaquant de pointe. Le système de jeu, entre guillemets, importe peu pour moi. J’aime évoluer devant, être libre de multiplier les appels, pouvoir défendre et presser. En affinant les réglages avec Ryan (Mendes), qui est un bon joueur, rapide, puissant, technique et jeune, on peut devenir une grosse attaque. N’oublions pas que ça ne fait pas longtemps non plus que je suis là. Après, je sais qu’au LOSC il y a de la concurrence. Il faut travailler dur pour gagner sa place. Si on veut atteindre le haut niveau, ça passe par des remises en question, du travail. Et pour devenir titulaire indiscutable, il faut marquer à chaque match. »

De l’ambition face aux Bretons. « On a vu que Rennes avait gagné en coupe de la Ligue mardi soir face à Nancy (3-2). C’est une grosse équipe, qui était déjà prête en amical début août (0-1). Mais on le constate, le début de saison n’est évident pour personne. Niveau comptable, on est un peu en retard. Enchaîner par une victoire nous permettrait de rebondir. Rennes doit certainement tenir le même discours, ce ne sera donc pas simple. À nous de mettre les ingrédients nécessaires pour l’emporter. »

Pour rappel, SRFC-LOSC, 7e journée de Ligue 1, c’est vendredi 28 septembre (coup d’envoi 20h45) au Stade de la Route de Lorient.