À quelques minutes près. « Quand on concède une égalisation dans les tous derniers instants d’une rencontre, on en sort forcément déçus. D’autant qu’à Rennes, nous avons eu l’occasion de tuer le match à plusieurs reprises. Mais malheureusement, ce but salvateur n’est jamais arrivé. »

Cap sur l’AJA. « Lorsqu’on se penche sur notre bilan de la semaine, on constate que prendre sept points en trois déplacements, ce n’est pas négligeable. Quoi qu’il en soit, nous n’avons pas le temps de cogiter. Notre prochaine échéance contre Auxerre est déjà en ligne de mire. Nous sommes déjà tournés vers sa préparation. »

« Si nous voulons terminer dans les trois premiers, il faut à tout prix prendre trois points lorsque nous évoluons à domicile. »

Ainsi va la vie d’un buteur. «  J’ai connu une certaine réussite contre Sochaux (0-1), avant d’en manquer un peu face à Rennes (1-1). Mais le métier d’attaquant est ainsi. Il ne faut surtout pas douter de ses capacités et continuer à se remettre en question en permanence. »

Le scénario parfait. « Samedi, nous avons rendez-vous avec Auxerre. Cette équipe bourguignonne, je l’ai déjà affrontée avec Brest cette saison. Nous l’avions emporté 1-0. J’ai le souvenir qu’elle est assez regroupée derrière et procède en contres. L’idéal serait de marquer assez tôt dans la partie et de vite se mettre à l’abri. »

Maître en sa demeure. « En Ligue 1, chaque équipe se défend avec ses armes. Au final, il n’y a pas de match facile. Au Stadium, il nous revient de faire le jeu et de gagner. Si nous voulons terminer dans les trois premiers, il faut à tout prix prendre trois points lorsque nous évoluons à domicile. »

Merci Nolan Roux. LOSC-AJA, c’est ce samedi (coup d’envoi à 19 heures) au Stadium Lille Métropole.