Passer à autre chose. « Comment digère-t-on la déception de dimanche ? (4-5 contre Bordeaux) Tout simplement en se projetant le plus rapidement possible sur notre prochain déplacement à Lorient. Ensuite, il faut penser à enchaîner les rencontres comme elles viennent, en essayant d’engranger le plus de points possibles. Maintenant, pour revenir à ce match, tout n’a pas été négatif malgré la défaite. On est parvenu à recoller à quatre partout alors qu’il ne restait qu’une demi-heure de jeu. C’est généralement le signe des grandes équipes, qui arrivent à marquer beaucoup de buts en un temps réduit. Malheureusement, on a commis quelques erreurs, c’est ce qu’on a pu constater lors de la séance vidéo. »

Pas récompensés. « Quand on est revenu à 4-4, on pouvait se dire que c’était déjà un très bon point de pris, vues les circonstances. Mais c’est vrai qu’on a continué à se porter vers l’avant en espérant inscrire le cinquième but. Or c’est nous qui l’avons encaissé, à cause de petites fautes qu’il va falloir vite gommer. Néanmoins, je trouve que ce groupe vit bien, on s’entraîne comme il le faut. Je ne ressens pas de doute dans les esprits, je ne vois pas de mecs découragés. »

« J’ai intégré une formation qui joue rapidement vers l’avant et qui a de vrais atouts offensifs : on a envie de ça quand on est attaquant. »



Adaptation éclair.
« Pour ma part, je viens d’arriver. J’essaie de trouver mes repères : ça ne se déroule pas trop mal sur le terrain pour le moment, même si je sais qu’il faut que je m’améliore encore dans certains domaines. J’ai cette faculté à m’adapter assez vite. Après, c’est vrai aussi que les joueurs m’ont aidé dès mon arrivée. Et une fois qu’on se retrouve sur le terrain, on parle tous la même langue : celle du football. »

Buteur en série. « J’ai intégré une formation qui joue rapidement vers l’avant et qui a de vrais atouts offensifs : on a envie de ça quand on est attaquant. J’ai du coup plus de situations pour marquer des buts, car l’équipe sait créer le danger à tout moment. À l’heure actuelle, je suis plutôt en réussite. Ce sont de bonnes périodes dont il faut profiter un maximum. C’est sûr, cela fait deux fois que je marque, mais ça ne sert pas à grand-chose… (il sourit) Ce n’est pas grave, on va dire que ça compte pour mon challenge personnel ? »

Objectif inchangé. « On va essayer d’enchaîner le maximum de victoires pour finir au moins dans les trois premiers. Commençons d’abord par faire un résultat à Lorient. Même si trois déplacements d’affilée s’annoncent, l’horizon est dégagé car il ne nous reste plus que le championnat. À nous de montrer ce qu’on vaut sur le terrain, tout en restant enthousiastes. »

Gonflés à bloc. « De ce que je vois sur le terrain, je remarque une équipe soudée, qui a envie de bien faire et de terminer cette saison le plus haut possible au classement. De ce côté-là, c’est rassurant. De toute façon, on n’a pas le droit de lâcher et on ne lâchera pas. Bien sûr, nous devrons fournir beaucoup d’efforts, mais il faut penser au résultat final qui pourrait être merveilleux. Prouvons sur le terrain qu’on peut faire de grandes choses. »

FC Lorient-LOSC, 24e journée de Ligue 1, c’est samedi 18 février (coup d’envoi 19h) au Stade du Moustoir.