Un travail athlétique, technique et tactique

« Pendant trois mois, les joueurs n’ont pas évolué ensemble. On s’aperçoit que plusieurs choses se sont vite déréglées, mais qu’elles ne sont pas perdues ni oubliées et que ça revient vite. On a donc travaillé tous les jours sur le plan athlétique pour préparer les joueurs aux six semaines de préparation à venir. Mais aussi sur le plan technique et technico-tactique. Nous entretenons par ailleurs des échanges très francs et précis avec les éléments susceptibles de partir cet été. Ils sont là, appliqués, ils s’entraînent sérieusement, mais dans mon travail, je donne évidemment la priorité à ceux qui sont susceptibles de rester. »
 

Le programme de préparation ? Il avance

« À l’heure où je vous parle, il est prévu de partir cet été en stage au Portugal. Je tenais à ce qu’on en organise un, même si celui-là sera certainement plus court, pour la cohésion du groupe, mais aussi pour intégrer les futures recrues. On avance aussi sur nos six matchs amicaux. Le 18 juillet, nous devrions jouer à Mouscron, puis le 25 à Bruges. Nous sommes ensuite en pourparlers avec Courtrai et Anderlecht pour deux autres rencontres le 31 et le 1er. Quant au Portugal, nous attendons encore la réponse de Reims, qui pourrait se trouver sur place à ce moment-là. Enfin, nous jouerons certainement un match au Stade Pierre Mauroy autour du 15 août. D’abord parce que c’est une tradition, mais aussi parce que je voulais que l’équipe dispute une rencontre dans les mêmes conditions que la reprise du championnat. Peut-être qu’à ce moment-là on pourra recevoir un certain nombre de supporters en tribunes. Rien n’est encore décidé de ce côté. »
 

Quel projet de jeu pour 2010-2021 ?

« La saison prochaine, nous évoluerons dans la même organisation que ces deux dernières années, avec les mêmes animations, une défense à quatre et une volonté de jouer le plus souvent possible avec deux attaquants. Nous aurons un calendrier très chargé sur la première partie de saison, avec beaucoup de semaines à trois matchs. On travaillera donc aussi sur un système à trois défenseurs centraux en fonction des absences et de ce que j’aurais pu identifier chez nos adversaires. Mais dans le projet de jeu, nous resterons sur ce que nous faisons depuis deux saisons. »

200626Galtier1.png
 

Des Dogues en manque de compet’

« Les joueurs ont envie de jouer, ils veulent faire des matchs. Nous sommes même obligés de les freiner énormément compte tenu de la période de reprise. Et ce n’est pas toujours simple. Après, il est clair que pour nous, coachs, il est toujours plus agréable de freiner les joueurs que de les pousser. Cette semaine, nous avons surtout travaillé les principes défensifs. La semaine prochaine, nous allons effectuer beaucoup plus de rappels sur notre sortie de balle et notre animation offensive. »
 

L’essentiel de la Ligue 1 le dimanche ?

« À titre personnel, je préfère jouer l’après-midi, même quand il fait très chaud. Je trouve que c’est plus agréable et cela nous permet aussi d’avoir des familles dans les stades. Évidemment que l’hiver c’est encore plus appréciable compte tenu des conditions climatiques. Beaucoup de championnats dans le monde organisent leurs matchs l’après-midi. On devait donc tendre vers cela en France et c’est tant mieux. »