Ta première idole ?

Mon frère Grégoire, qui est plus âgé que moi (28 ans). C’est avec lui que j’ai commencé le football, que je jouais dans mon jardin étant petit. J’en garde de très bons souvenirs, nous étions très proches et c’est toujours le cas.

Ton premier club ?

L’US Fretin, qui se trouve dans le Mélantois, pas très loin de l’aéroport Lille-Lesquin. Mes parents ont porté les mêmes couleurs, plus jeunes. Mon grand-père aussi, Jean, a joué au football. Lui arborait la tunique lilloise, dans les catégories de jeunes.

Ton premier mentor ?

Sans hésiter, Laurent Blanc. J’ai pu le côtoyer aux “Etoiles du sport“, un rassemblement de sportifs de haut niveau. Durant quelques jours, le néo-sélectionneur tricolore, (champion du monde 98 et champion d’Europe 2000) m’a pris sous son aile en 2003. Je n’avais alors jamais rencontré une personne d’une telle envergure. Franchement, il a connu une carrière exceptionnelle, jouant dans les plus grands clubs et dispose d’un énorme palmarès. Ces trois jours furent inoubliables.

Ton premier numéro ?

Tout petit, j’ai pu revêtir le maillot de n°1, celui de gardien de but puisque j’étais portier à l’US Fretin quand j’ai démarré. Bien sûr, aujourd’hui, c’est le n°2 qui compte, celui qui me suit depuis des années au LOSC.

Ton premier article ?

Si je ne me trompe pas, il s’agit d’un papier écrit par une journaliste de La Voix du Nord. Elle était venue chez moi lorsque j’étais sélectionné en Equipe de France. Ça devait être avec les moins de 15 ans.

Ton premier contrat pro ?

Je m’en souviens parfaitement : c’était à l’été 2004. Je n’avais joué que durant six mois chez les professionnels et, comme tout s’était bien passé, j’avais pu signer ce contrat.

Ton premier salaire ?

Il devait se monter à 50O€. J’évoluais alors chez les jeunes du LOSC. Je devais avoir 15 ou 16 ans.

Ton premier but ?

En championnat, c’était à Bordeaux (21e journée de L1, samedi 15 janvier 2005, 1-3). J’avais eu la chance d’ouvrir le score dès la première minute, marquant ainsi le but le plus rapide de ma carrière. Quant à mon premier but en coupe d’Europe, c’était lors d’un déplacement à Athènes (UEFA Cup, jeudi 25 novembre 2004, 1-2). J’avais tenté une reprise de volée et elle avait pris la direction de la lucarne.

Ta première voiture ?

Dès que j’ai obtenu mon permis, je me suis acheté une C2, avec mes premiers salaires et l’aide de mon grand-père. Pour l’anecdote, elle m’a été volée...

Ta première maison ?

Tout simplement là où j’ai commencé à construire avec ma femme, à Baisieux. Nous avons eu la joie d’y avoir notre première fille, Manon. La famille s’est ensuite agrandie puisque nous sommes quatre… et bientôt cinq.

Tes premières vacances ?

Je suis parti au Maroc en 2000 avec ma famille, Alexis Zywiecki, Peter Franquart et ses parents. D’ailleurs, je me rappelle que nous participions quotidiennement à un tournoi de foot organisé par l’hôtel dans lequel on logeait. Et nous parvenions à le remporter chaque jour…

Merci Mathieu Debuchy. Rendez-vous demain sur LOSC.fr avec les 10 images les plus marquantes de l’année 2010.