Ce Breton (né le 7 mars 1929 à Plancoët), était un roc, comme le granit de sa côte… Un joueur fait pour défendre. Après avoir porté les couleurs de plusieurs clubs de sa région natale (Plancoët, Dol de Bretagne, la Sansonnaise, St Servan et St Malo), il est repéré par le Stade Rennais où il signe en 1951.

C’est là que les recruteurs lillois le repèrent et l’emmènent au LOSC en 1953. À son poste de latéral, il y a encore Vuye et Van Cappelen. Mais le Breton athlétique ne va pas tarder à s’imposer au sein d’une équipe Championne de France 1954… grâce à sa défense (22 buts encaissés en 34 matchs !). Aux côtés de Bieganski et de Van der Hart, Robert Lemaître complète une défense particulièrement hermétique.

Ce sera encore le cas la saison suivante, quand le LOSC remportera la Coupe de France pour la cinquième fois et où Lemaître figurera avec Pazur, Bieganski et Sommerlinck pour former un secteur défensif de grande qualité. À tel point qu’entre temps, il aura connu deux sélections en Équipe de France A : le 17 décembre 1953 contre le Luxembourg (8-0) et le 30 Mai 1954 contre la Belgique (3-3). Il côtoiera sous le maillot bleu, des joueurs comme Just Fontaine, Raymond Kopa et ses coéquipiers André Strappe et Jean Vincent.
 
À l’issue de son séjour au LOSC avec lequel il aura joué 113 matchs, il évoluera successivement au Havre, à Bordeaux et au C.O. Roubaix-Tourcoing. Au total, il aura joué près de 300 matches parmi l’élite (27 buts… pour un défenseur !). Le reste de sa carrière se passera en Belgique où il se retirera définitivement du côté de Namur, là où la Wallonie a des airs de Bretagne… sans la mer. Il y est décédé le 9 mars, deux jours après avoir fêté ses 90 ans.
 
Nous saluons en cette triste occasion Yvon Douis et Bernard Lefevre, les deux survivants de cette glorieuse époque, et espérons les recevoir prochainement à Lille.

LEMAITRE.png