Enchaîner trois déplacements consécutifs en une semaine, c’est peu commun. Les convertir en autant de victoires, ça l’est encore moins. C’est pourtant la perf’ que visent les Dogues en se rendant à Rennes. Victorieux à Lorient (0-1), samedi, puis du côté de Sochaux (0-1), mercredi, les Lillois ambitionnent la passe de trois. Mais pour ça, il faut venir à bout d’une écurie bretonne intraitable à domicile. Si De Melo, Basa, Balmont et Béria pointent à l’infirmerie, Rudi Garcia enregistre toutefois le retour de Chedjou. Côté jeu, la partie démarre sur un rythme soutenu et un intense pressing breton. Erding (8’), Kana-Biyik (10’) et Théophile-Catherine (12’) font chauffer les gants d’un Landreau déjà impérial. Les Nordistes laissent passer l’orage et répliquent par Roux, tout près de reprendre un centre fuyant de Digne (15’). Kana-Biyik (19’) trouve ensuite le petit filet de Landreau d’une reprise instantanée du gauche, tandis que Pedretti voit sa tentative lointaine flirter avec la transversale de Costil (27’).

Trois minutes de folie qui mettent le feu à la partie

Le match se rééquilibre et s’enflamme même complètement. Coupable de deux fautes successives (37’, 38’), Apam voit jaune, puis rouge. Sur le coup-franc qui suit, Hazard alerte Chedjou dont la tête lobée fait mouche (0-1, 40’). Les locaux sont groggys. Dans la foulée, Roux est à deux doigts de doubler la mise, mais l’attaquant lillois voit son face à face remporté par Costil (42’). Si la tension retombe d’un cran après la pause, la volonté d’aller de l’avant, elle, ne fléchit pas. Kembo (50’), Pajot (56’), puis Danzé (67’) font tour à tour frissonner le stade de la Route de Lorient. En face, les Dogues sont à l’affût de tous les bons coups. En témoigne cette puissante frappe de Cole à vingt mètres déviée par une parade horizontale de Costil (66’). De son côté, la pichenette lobée de Roux passe au dessus (67’).

Erding gâche la fête sur le gong

À l’amorce de la dernière ligne droite, Rudi Garcia procède à son premier ajustement. Jelen remplace Roux (73’) à la pointe de l’attaque. Il ne tarde pas à se mettre en évidence, même si son tir des 25 mètres n’attrape pas la cible (78’). Tandis que l’international polonais, puis Pedretti ont la balle du 0-2 au bout du pied mais butent sur un solide Costil (89’), les Rennais, au courage, arrachent l’égalisation dans les ultimes instants. À la réception d’une longue ouverture, Erding trompe Landreau dans un angle fermé (89', 1-1). Malgré une dernière incursion losciste ponctuée par un cafouillage en faveur des rouge et noir, les deux équipes se quittent dos à dos. Le LOSC boucle sa semaine à l’extérieur par une invincibilité préservée et l'acquisition d'un septième point sur neuf possibles.

Feuille de match de la 25e journée de Ligue 1

Stade Rennais-LOSC 1-1 (0-1)
Dimanche 12 Février 2012, 21 heures
Stade de la Route de Lorient, temps doux et sec
Arbitre : M. Turpin
Buts : Chedjou (40’) pour le LOSC ; Erding (89’) pour Rennes
Avertissements : Danzé (6’), Apam (37’), Théophile-Catherine (60’) pour Rennes ; Digne (24’), Gueye (45’+1), Debuchy (69’) pour le LOSC
Expulsion : Apam (38’) pour Rennes
Stade Rennais : Costil – Danzé (cap.), Kana-Biyik, Apam, Théophile-Catherine – M’Vila, Pajot (Boukari, 81’), Féret (Boye, 43’) – Kembo (Tettey, 60’), Erding, Pitroipa. Entraîneur : Frédéric Antonetti
LOSC : Landreau – Debuchy, Cetto, Chedjou, Digne – Mavuba (cap.), Gueye, Pedretti (Bruno, 90’+2) – Cole (Payet, 81’), Roux (Jelen, 73’), Hazard. Entraîneur : Rudi Garcia