Hervé Renard (entraîneur du LOSC)

« Ce qui prédomine ce soir, c’est surtout le fait d’être enfin récompensé de nos nombreux efforts. C’est un match qui pouvait, en cas d’échec, nous plonger complètement dans le doute et il était important d’éviter ça pour nos jeunes joueurs. Je pense que la victoire est méritée sur l’ensemble de la partie. Maintenant, quand on concède un pénalty à quinze minutes de la fin, on aurait pu se faire peur sur la dernière ligne droite. Heureusement, Maignan affiche une stat' exceptionnelle avec zéro but encaissé en trois penalties. Il a fait des débuts tonitruants. Bravo à lui ! Au final, quand on persévère dans ce qu’on fait de bien, qu’on le rabâche sans cesse aux joueurs, ça finit par payer. Nangis, Sunzu et Pavard ont permis d’insuffler du sang frais, je les félicite pour leur prestation.

On va donc savourer cette victoire avant de préparer Guingamp - où il n’est jamais simple de s’imposer - pendant deux semaines, sans nos internationaux. Boufal ? C’est bien qu’il ait marqué, il le mérite. Il a livré un match de bonne facture. Même si ses gestes ne marchent pas tout le temps, il a cette capacité à créer quelque chose. On ne se repose pas uniquement sur lui, mais on sait qu’il peut faire la différence à tout moment. Et en jouant à trois centraux, on a réussi à bloquer nos adversaires en allant les chercher, notamment Boudebouz. Le premier bilan ? Je dirais qu’il est moyen, même si on a quelques circonstances atténuantes, avec par exemple un calendrier costaud et bizarre. C’est comme ça. Je pense qu’il nous manque trois points pour que le bilan soit bon, deux à Rennes et un contre Nantes. »

Rolland Courbis (entraîneur du MHSC)

« C’est un match raté de notre part et réussi par cette équipe lilloise, d’autant que ce n’était pas évident de le préparer pour Hervé Renard, trois jours après un revers contre Nantes. On pensait avoir une chance de leur poser des problèmes, mais sur l’ensemble du match, il n’y a pas photo entre les deux équipes. Rien ne veut tourner dans le bon sens. Prenez Boudebouz qui était le recordman d’une série de penalties réussie et qui le manque.

En réduisant le score, ça nous aurait peut-être permis de les faire douter un peu sur la fin de la partie. On espérait aussi pouvoir profiter du fait que Lille avait joué dans la semaine, ça n’a pas été le cas. J’avais aussi espoir qu’il y aurait une continuité par rapport à notre prestation contre Lorient. Au niveau des occasions, il n’y a rien à dire. Je félicite cette équipe lilloise d’avoir gagné dans ces conditions. De notre côté, je vais revoir le match demain avant de répondre à certaines questions et pour ne pas être mauvais dans l’après-match. Car j’ai vu beaucoup de choses qui m’ont désagréablement surpris.»

151002REAC02.jpg

Benjamin Pavard (défenseur du LOSC)

« On avait vraiment à cœur de réagir suite à nos défaites à Reims et contre Nantes, surtout à domicile. C’est ce qu’on a fait. On voulait absolument gagner ce soir pour remonter au classement, car là, on commençait un peu à se faire peur. C’est vrai qu’au début, on était un peu timorés. Puis avec cette ouverture du score, on s’est un peu plus lâchés. On repart avec trois points et deux buts qui nous font du bien, car on avait du mal dans ce domaine. Défensivement aussi, le bilan est positif puisqu’on a gardé notre cage inviolée. »

 « Nous nous sommes montrés solidaires, on a beaucoup communiqué entre nous. Ces trois points font vraiment du bien au moral. Personnellement, quand tu réussis deux ou trois bons trucs de suite, tu te libères un peu plus. Mais je pense pouvoir faire largement mieux. Cela faisait plusieurs matchs que je n’avais pas joué. Je suis donc content de revenir, surtout devant notre public ».

Djibril Sidibé (défenseur du LOSC)

« On avait vraiment à cœur de réaliser un match plein, de se rassurer au niveau comptable et surtout, de gagner. Cette victoire, c’est un peu la concrétisation de tous nos efforts fournis depuis plusieurs semaines. Nous n’avions pas de réussite et ce soir, on arrive à marquer deux fois sans en encaisser. On est vraiment tous très contents. Je n’ai pas ressenti de pression particulière avant le coup d’envoi. Les consignes étaient claires : il fallait en faire plus que d’habitude, se concentrer devant le but, bref, sortir un match plein tout en restant solides, avec cet état d’esprit irréprochable. C’est ce qu’on a fait. »

« Mon but ? En première mi-temps, je m’étais procuré le même type de situation, même si j’étais un peu plus excentré. Mais j’ai trop penché mon corps en arrière au moment de la frappe. Cette fois, je me suis avant tout concentré sur le cadre et avec un peu de culot, ça a fait mouche. Je suis très content. Ma joie collective vient symboliser notre état d’esprit, notre solidarité. Nous avons vécu ensemble cette période de trouble, on commençait à douter. J’ai donc voulu partager ce bonheur avec le staff et mes partenaires. »

« Avec Sofiane (Boufal), on a une vraie complicité depuis son arrivée, l’hiver dernier. Que ce soit sur le terrain ou en dehors, dans la vie de tous les jours, on s’entend bien. On essaye de se mettre dans les meilleures conditions lorsqu’on joue ensemble. Le vrai bon geste technique est de le réaliser au bon moment, que ce soit avec Sofiane ou un autre. »

151002REAC03.jpg

Rio Mavuba (capitaine du LOSC)

« Il était important de gagner ce soir, il faut féliciter tout le monde, vu le contexte. Chacun a répondu présent, a assumé. Du président aux joueurs, en passant par l’entraîneur, on savait tous qu’il nous fallait un match référence lors duquel on parviendrait à marquer. C’est une très bonne soirée pour nous. La manière était là, on a su se procurer des occasions. A l’inverse, nous n’avons pas été mis en danger, mis à part sur ce penalty. Mike n’a pas eu trop d’arrêts à faire. Dans l’ensemble, c’est un match satisfaisant. »

« Le public est content, c’était ça aussi l’objectif du soir. Nous gagnons avec la manière contre un concurrent direct, entre guillemets. Il y avait de la pression, c’est clair. Tout le monde a su la mettre, moi le premier. Le Président a eu des mots assez importants dans le vestiaire avant la rencontre. Ça ne s’est pas trop vu dans l’impact, on n’a pas senti de joueurs trembler, paniquer. Je pense que nous venons de vivre un moment important de la saison, mais qui demande confirmation. Il reste beaucoup de travail. Nous n’avons que 10 points après 9 journées, c’est un bilan très maigre, on ne va pas s’enflammer. »

Sofiane Boufal (milieu de terrain du LOSC)