11 décembre 2011 : Première opposition, premier succès (2-0)


Pour la première fois dans l’histoire de la Ligue 1, le Dijon FCO se déplace dans le nord de la France pour y affronter le LOSC. Tout juste promu, le club bourguignon est alors quatorzième du championnat, et s’apprête à y défier le champion en titre lillois, troisième du classement. Rudi Garcia, coach des Dogues, aligne pour cette rencontre Mickaël Landreau, Franck Béria, Marko Baša, Aurélien Chedjou, Mathieu Debuchy, Rio Mavuba, Idrissa Gueye, Florent Balmont, Eden Hazard, Joe Cole et Moussa Sow.

Ce dernier est d’ailleurs le premier buteur d’un LOSC-Dijon en Ligue 1 ! Bien lancé dans son couloir droit, Mathieu Debuchy dépose un centre parfait sur la tête de Moussa Sow pour l’ouverture du score dans un Stadium bouillant malgré le froid hivernal (1-0, 16’). Les Dogues ne s’arrêtent pas là et doublent la mise à l’heure de jeu après une superbe combinaison collective. Eden Hazard, dans le cœur du jeu, trouve Joe Cole qui remise astucieusement au-dessus de la défense adverse. Le Belge réceptionne, utilise Moussa Sow comme point d’appui d’un une-deux éclair, et crucifie le portier adverse (2-0, 58’). Un premier succès historique pour les Lillois contre Dijon.

panoramic_PANOlildij11122011.159.jpg


20 août 2016 : Une victoire au bout du suspense (1-0)


Début de saison à domicile pour le LOSC de Frédéric Antonetti face à des Dijonnais de retour en Ligue 1 après quatre années en Ligue 2. C’est seulement la deuxième fois que les Bourguignons se déplacent à Lille, cette fois au Stade Pierre Mauroy. Après un revers lors de la première journée, Frédéric Antonetti décide alors de titulariser Vincent Enyeama, Sébastien Corchia, Renato Civelli, Adama Soumaoro, Julian Palmieri, Ibrahim Amadou, Younousse Sankharé, Morgan Amalfitano, Nicolas de Préville, Eder et Ryan Mendes.

En difficulté face à la solide défense bourguignonne, le LOSC peine à se créer des occasions franches en première période. Au retour des vestiaires, Ryan Mendes trouve le poteau dijonnais avant qu’Eder ne soit trop court pour reprendre un centre d’Amalfitano. Le Portugais butait ensuite sur Baptiste Reynet, auteur d’une superbe parade. Finalement, c’est dans les dernières minutes qu’un Younousse Sankharé en embuscade trouve la faille d’une frappe puissante du gauche (1-0, 87’) pour un deuxième succès consécutif des Dogues à domicile contre Dijon.

panoramic_PANOloscdij20082016.156.jpg


12 mai 2018 : Un LOSC à réaction renverse Dijon (2-1)


Déjà maintenus, les Dijonnais se déplacent à Lille pour y affronter des Dogues en difficulté au classement à deux journées de la fin. Obligés de gagner pour définitivement assurer leur maintien, les Dogues de Christophe Galtier nourrissent alors l’ambition d’enchaîner contre Dijon. Pour cela, le technicien lillois choisit ses 11 guerriers : Mike Maignan, Kévin Malcuit, Edgar Ié, Yves Dabila, Hamza Mendyl, Thiago Mendes, Yves Bissouma, Yassine Benzia, Luiz Araujo, Lebo Mothiba et Nicolas Pépé.

Rapidement, les Bourguignons ouvrent le score par Changhoon Kwon (0-1, 11’). Mais le LOSC réagit dans la foulée et après un déboulé de Kévin Malcuit côté droit, Lebo Mothiba conclut et relance alors les Lillois (1-1, 18’). Bis repetita avant la pause, lorsque Kévin Malcuit adresse un nouveau centre pour Lebo Mothiba qui s’offre un doublé décisif dans la course pour le maintien (2-1, 45’+1). Le LOSC, bête noire de Dijon ?

panoramic_PANOfplil12052018.066.jpg


3 mars 2019 : La belle série continue (1-0)


Solide deuxième de Ligue 1, le LOSC reçoit un Dijon avant-dernier du championnat de France. Si Christophe Galtier et ses hommes ambitionnent de jouer la Champions League, Antoine Kombouaré espère lui maintenir les Bourguignons. Pour cette rencontre, le technicien lillois choisit de titulariser Mike Maignan, Youssouf Koné, Gabriel, José Fonte, Zeki Çelik, Xeka, Thiago Mendes, Luiz Araujo, Jonathan Ikoné, Nicolas Pépé et Rafael Leão.

La première occasion ? Elle est pour Zeki Çelik, qui se faufile en enchaînant les dribbles dans le camp dijonnais mais voit sa tentative contrée par la défense adverse. Après une première période compliquée, Nicolas Pépé obtient un pénalty. Finalement, l’arbitre le refuse pour accorder un hors-jeu à l’encontre de l’attaquant lillois. Ce n’est finalement que partie remise puisque Jonathan Ikoné, après un petit numéro dans le couloir, pousse Wesley Lautoa à marquer contre son camp (1-0, 72’). Reçu 4 sur 4.

panoramic_ABLIDI03032019.105.jpg


30 novembre 2019 : Vous voulez la réponse ?  


L'histoire continue de s'écrire. Pour y participer, être de la fête et surtout, fêter les 75 ans du LOSC, prenez vos places pour assister à la rencontre LOSC-Dijon (20h00 au Stade Pierre Mauroy). 

Losc anniversaire 75 ans_Dijon-v13-OK_0.jpg