5è journée : RC Lens-LOSC (1-4) : Lancés sur la voie du succès
« Ce rendez-vous-là restera forcement comme un tournant de notre saison. Il y a d’abord le contexte : pour nous, ce Lens-LOSC intervient au sortir d’une série de quatre résultats nuls consécutifs. Autant dire que nous avions plus que besoin de lancer notre saison en signant notre première victoire. »

Par ici le derby !

« Et puis n’oublions pas qu’il s’agit d’un derby, qui plus est à Bollaert. On connaît tous l’importance d’un tel match pour les supporters mais aussi pour nous, joueurs. J’ai également le souvenir qu’il s’agissait de la première apparition de David Rozehnal avec le LOSC. C’est en quelque sorte notre porte bonheur… »

16è journée : LOSC-FC Lorient (6-3) : Un match fou, fou, fou
« C’est sans doute la soirée la plus folle de la saison. L’histoire a voulu que le match (prévu le samedi) soit reporté au lendemain pour cause d’intempéries. Un peu plus et il ne se serait pas joué… Emotionnellement, ce que nous ressentons est très fort mais aussi très déstabilisant. »

Jeu, set et match !

« Nous commençons par être menés au score avant de repasser devant, puis de se faire égaliser juste avant la pause. Au retour des vestiaires, on parvient à reprendre l’avantage avant que les Merlus ne ré-égalisent. Et c’est là qu’on accélère ! Moussa passe la troisième et signe un triplé. Si nous faisons ce métier, c’est aussi pour vivre ces moments-là. »

26è journée : Olympique de Marseille-LOSC (1-2) : Le leader frappe fort
« Si je devais identifier un tournant dans la saison, ce serait celui-là ! En constatant aujourd’hui le peu de différence qu’il existe entre nous et notre dauphin marseillais, on mesure à quel point cette victoire fut importante. Sur le coup, elle marque les esprits de nos concurrents. Ils se disent "Oulah ! Le LOSC, c’est du costaud". Car Rennes vient alors de nous chiper notre première place. En cas de défaite, on risque même de se retrouver troisième derrière l’OM ! »

La victoire de tout un groupe

« Au final, nous sortons un match extraordinaire et frappons très fort en venant s’imposer au Vélodrome devant le champion en titre. Cette victoire symbolise aussi assez bien l’importance de la notion de groupe puisque la décision est venue de Pierrot (Frau), Emerson et Tulio (De Melo), les trois joueurs entrés en jeu. »

35è journée : AS Saint-Etienne-LOSC (1-2) : En route vers le sacre
« C’est LE match avec LE but de l’année (il éclate de rire) ! On disputait notre deuxième rencontre consécutive à l’extérieur après notre victoire à Nancy (0-1).  Prendre six points sur six et s’imposer à Geoffroy Guichard, on ne l’imaginait même pas. D’autant qu’on commence mal la partie en concédant rapidement l’ouverture du score. Puis nous avons la chance d’égaliser sur un but "Capoeira" de Tulio grâce à un bel extérieur du pied. Ensuite, Micka nous sort un penalty d’une parade surréaliste. Et puis il y a mon inspiration… (il sourit). »

Le chaudron conquis par le futur champion

« En s’imposant dans le Chaudron, nous envoyons un message à nos adversaires et préparons au mieux notre finale de Coupe de France prévue quatre jours plus tard. Je n’oublie pas non plus l’hommage du public stéphanois à notre égard en fin de rencontre. Cela reste aussi un moment fort de la saison. »

37è journée : Paris Saint-Germain-LOSC (2-2) : CHAM-PIONS !
« Le match du Parc ? Honnêtement, nous étions cuits sur le plan physique. En face, le PSG réalise une grosse prestation. Malgré tout, nous avons la chance de bien commencer grâce à un nouveau but de Ludo (Obraniak). On dirait que Paris lui réussit plutôt bien. »

Gravé pour toujours

« Par la suite, plusieurs faits de jeu s’enchainent en quelques minutes, entre l’égalisation parisienne juste avant la mi-temps et l’expulsion de Hoarau au retour des vestiaires. Quand Moussa marque le but du 2-1, on se dit que ça sent bon le titre, même si nous avons tremblé lorsqu’ils reviennent à 2-2. Quand le coup de sifflet final retentit, c’est l’explosion de joie. Un moment intense qui restera inoubliable pour chacun d’entre nous. C’était magnifique ! »

Merci Rio Mavuba. Retrouvez les plus beaux clichés de ces cinq tournants de la saison dans la photothèque ci-contre.