Monsieur Partouche, bonjour. On imagine qu’avec cet ultime match de la saison au Stade Pierre Mauroy, vous avez vécu des instants très forts…
Oui, j’ai ressenti une très vive émotion puisque c’était la dernière fois que je voyais le maillot frappé du "P" de Partouche dans le Nord. Au-delà de ça, je tiens surtout à remercier le LOSC, le staff et les spectateurs car cela faisait douze ans que nous affichions ce sponsor sur la tunique lilloise.

Que retenez-vous justement de cette longue aventure ?
Tellement de choses… Lorsque nous sommes entrés au conseil de surveillance du LOSC en 1998, le club évoluait alors en Ligue 2. Puis nous avons vécu la remontée en Ligue 1, jusqu’à atteindre la Champions League. Autant dire de formidables années et des souvenirs impérissables. Maintenant, si je me retire du sponsoring, cela ne veut pas dire pour autant que mon histoire avec le LOSC s’arrête puisque je continuerai à tenir mon rôle d’administrateur.

Le fameux "P" aux trois barres est apparu sur le maillot losciste en 2003-2004 et vous le retirez au terme de la saison 2013-2014. Que retirez-vous de cette décennie ?
Dix ans de rêve ! J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre les résultats de l’équipe, à vivre les émotions européennes à travers la Coupe d’Europe, dans toutes les villes où nous avons évolué. Je n’oublie évidemment aucun joueur ni les trois entraîneurs qui se sont succédés durant cette période. Et bien entendu, comment ne pas évoquer le doublé coupe-championnat en 2011 ? C’était magique !

Finalement, comment définiriez-vous ce partenariat ?
Comme quelque chose d’idéal. Pour moi, le football est une véritable passion. Je me suis avant tout engagé avec le LOSC pour me lancer dans une aventure sportive, qui plus est celle du ballon rond. Le LOSC, c’est mon club de cœur et j’ai toujours trouvé une immense satisfaction à m’inscrire dans ce projet.

Merci Isidore Partouche. De son côté, le PDG du LOSC, Michel Seydoux, a lui aussi souhaité rendre hommage à ce fidèle partenaire.

Michel Seydoux (Président Directeur Général du LOSC) : « Toutes les histoires ont un début et malheureusement une fin. Après un très très long partenariat avec Isidore et son Groupe, on lui remet ce "Dogue d’or", c’est ainsi que je le qualifie. Les grands serviteurs du LOSC le méritent, Isidore en fait partie. Partouche a été présent à nos côtés et sur le maillot depuis le début de ma présidence, ne plus voir ce flocage sur les maillots du LOSC me fera donc quelque chose, c’est certain. Il faut pour autant savoir se projeter vers l’avenir et c’est ce à quoi nous aspirons désormais. »