1- Et le gant blanc est apparu par magie

« J’ai vécu une belle journée avec LOSC TV qui m’avait réservé des surprises vraiment sympas. On a bien rigolé et je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’activités. Je pense d’abord au magicien, que je connaissais déjà pour l’avoir croisé au Stade Pierre Mauroy. Il m’a fait des trucs incroyables. Et j’ai eu beau chercher l’astuce, je ne l’ai pas trouvé. Il est vraiment très fort. »

170329Eder1.jpg

 

2- Un petit coin de Portugal... à Roubaix

« Je savais qu’il y avait déjà pas mal de Portugais dans le Nord et plus particulièrement à Roubaix et Tourcoing. Mais quand je suis allé là-bas, j’ai été surpris d’y découvrir carrément un club de foot de Portugais, avec autant d’enfants qui supportent les deux pays. J’y ai reçu un accueil très chaleureux après être arrivé par surprise en plein entraînement. Nous avons bien discuté avec les jeunes et j’ai pu leur donner quelques conseils. Un vrai bon moment. »

170329Eder2.jpg
 

3- Plongée dans le kop des Bleus...

« Nous avons ensuite rejoint un bar de supporters de l’Équipe de France à Tourcoing. Je ne savais pas comment j’allais y être reçu (sourire). Mais ils ont été magnifi ques avec moi, ce sont vraiment des gens biens, de bons supporters qui aiment la France, bien sûr, mais qui aiment surtout le football.
Ils sont intelligents et ont compris qu’à l’Euro, j’ai marqué pour mon pays avant tout. »

170329Eder3.jpg
 

4- Les VRAIS supporters avec Eder

Franck Deffenain cumule deux casquettes, celles de supporter du LOSC et de l’Équipe de France. C’est dans son bar aussi chaleureux qu’authentique que le président de la section Tourcoing Le Chagnot a reçu Eder : « Pour nous, c’était quelque chose d’extraordinaire d’accueillir le buteur de la finale de l’Euro. On a pu échanger sur ce fameux France-Portugal. On a aussi pu lui dire qu’il devait faire abstraction des sifflets qu’il reçoit. Bien sûr, sur le moment, on a tous eu mal après ce but, mais c’est du passé. Eder n’a fait que son boulot. Les gens qui le si ent encore aujourd’hui n’ont rien compris.
En tout cas, notre porte lui sera toujours ouverte.
»

170329Eder4.jpg

 

5- France-Portugal, le remake, mais... Padbol

« C’était la première fois de ma vie que je testais le Padbol, un sport qui mélange le Padel et le tennis ballon. On a refait un France-Portugal avec d’un côté, Seb Corchia et un joueur confirmé de Padbol et de l’autre, Rony (Lopes) et moi. Au départ, je pensais que ce serait compliqué, car je découvrais.
Mais on a fait un bon match et au final, c’est le Portugal qui a gagné… encore (sourire). »

170329Eder5.jpg

 

Mais qui est le VRAI Eder ? Revivez le docu' de LOSC TV